dim. Avr 5th, 2020

Ituri-Mort de Ngudjolo: “Nous communiquerons demain pour affirmer ou infirmer”, (Jules Ngongo, porte-parole FARDC dans la région)

Ecouter cette information
1 246 Vues

Les Forces Armées de la République démocratique du Congo annoncent avoir neutralisés 7 gardes rapprochés du Chef de la milice CODECO dans le territoire de Djugu en Ituri. Le porte-parole de l’armée dans la province précitée souligne que cet exploit est intervenu alors que les miliciens tentaient de se reconstituer pour escorter leur leader vers leur bastion. Il soutient également que l’armée a récupéré 5 armes AK47dans ce combat.

“Aujourd’hui nous avons neutralisés 7 gardes rapprochés de ce hors la loi, du groupe armé Ngudjolo où dans ce convoit lui même était là et d’autres qui l’accompagnait ont été anéanti par les forces armées du Congo”, a indiqué le lieutenant Jules Ngongo à election-net.com .

Peut-on, dans ces conditions déjà parler de la mort du chef rebelle quand vous parlez d’anéantir ? A cette question d’election-net.com l’officier se refuse de confirmer ou infirmer.

Il se contente de rassurer qu’une communication de l’armée est programmée demain vendredi afin de fixer l’opinion sur la question.

“Nous communiquerons demain pour affirmer ou infirmer”, rassure le porte-parole des FARDC dans la région lui qui, au paravent a tenu à préciser que anéantir ou neutraliser sont des expressions du domaine militaire pour parler de la mise hors d’état de nuire de quelqu’un.

Contrairement à ce qui est relayé dans la presse depuis ce matin, l’Armée n’a pas confirmé la mort du chef rebelle met reconnait sa présence dans ce convoi mitraillé entre les villages d’Ebu et Linga dans le groupe de Buba, secteur Walendubidi en territoire de Djugu.

Dans cet interview, Jules Ngongo affirme qu’un militaire FARDC a été également blessé lors de ce combat qu’il décrit violent avec les assaillants.

L’occasion faisant le larron, il appelle la population à l’unité avec son armée afin de barrer la route aux semeurs des troubles en Ituri. De surcroît, de continuer à collaborer avec les éléments de l’ordre.

” Cette geurre nous allons la gagner et nous gagnerons cette geurre contre les ennemis du peuple Iturien”, a t il rassuré.

Par ailleurs, il indique que le chef de la milice CODECO, Justin Ngunjolo n’a pas été arrêté. Toutefois, il a grièvement été blessé et l’armée continue la fouille pour le retrouver vivant ou mort.

Dieubon Mughenze

Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web