sam. Jan 25th, 2020

Insécurité à Béni, Minembwe, Kalehe et Uvira : les étudiants du Sud-Kivu ont marché à Bukavu !

208 Vues

Répondant au mot d’ordre du porte parole provincial a.i, Akilimali Zaramba Michel, des étudiants du Sud-Kivu ont organisé une marche pour compatir avec leurs collègues victimes des tueries et violences en cours dan la région de Béni au Nord-Kivu et à Minembwe, Uvira et Kalehe dans le Sud-Kivu.

Ces étudiants disent ne pas vouloir rester silencieux alors que leurs collègues perdent les leurs chaque jour et témoignent ainsi leur compassion.

” Nous témoignons notre compassion à nos camarades qui perdent mères, pères et sœurs à travers cette insécurité et qui restent abandonnés leur triste sort. Il nous est impossible de rester sans rien dire où faire face à cette situation qui, depuis plusieurs années, a élue domicile dans cette partie de notre patrie. Cette situation d’insécurité et de violence cause de déplacés et meurtre en vies humaines et parmi des étudiants, leurs pères, leurs mères et leurs sœurs alors que la place de l’étudiant c’est dans l’auditoire», a déclaré leur porte parole à election-net.com.

« Nous sommes donc indignés et nous demandons que cet état de choses puisse cesser dans notre pays car ces jeunes qui sont tués jours et nuits font partie intégrante et importante de la RDC de demain” s’indignent ces jeunes étudiants.

Dans leur mémo, ces étudiants demandent aux autorités de sécuriser par tous les moyens la RDC en général et les provinces du Nord et Sud-Kivu plus précisément à Béni, Minembwe, Uvira et Kalehe.

D’autres propositions ont été formulées par eux lors de cette manifestation notamment, la promotion de l’esprit de dialogue entre communautés à Minembwe pour préserver la paix et la quiétude entre elles, la cessation de tueries des civils à Béni en neutralisant tous les groupes armés qui opèrent dans cette partie du pays, permutation des militaires et policiers qui travaillent depuis longtemps à Béni, la formation paramilitaires de tous les jeunes congolais et congolaises pour une éventuelle autodéfense.

Ils ont réitéré leur volonté de voir ces violences prendre fin mais ils se disent mobilisés pour l’organisation des actions de grande envergure si rien n’est fait dans un délai raisonnable pour le retour de la paix à Béni, Minembwe, Uvira et Kalehe.

” Nous sommes mobilisés et déterminés et prêts à venir en aide par tous les moyens à nos collègues, victimes et rescapés de cette barbarie en organisant, dans les prochains jours, des actions de grande envergure si ces deux provinces ne sont pas sécurisées ” préviennent-ils.

Le Gouverneur de province qui a reçu leur mémo a remercié ces étudiants pour cet acte patriotique et a rassuré ces étudiants que leurs propositions seront prises en compte et que lui avec les autorités centrales prendront des mesures pour que la paix soit garantie à tous.

Il a cependant invité les étudiants organisateurs de cette marche d’éviter que leur action ne soit récupérée par les personnes de mauvaise fois.

” Je vous ai entendu et j’ai bien compris le but de ce mémo et moi je tiens à vous féliciter car vous êtes l’élite de cette province. La sécurité est parmi mes priorités pour cette province et votre action ici prouve l’accompagnement que vous voulez pour le gouverneur et l’ensemble du gouvernement provincial c’est dont je vous remercie. Nous allons nous battre par tous les moyens pour que la sécurité revienne et ça nous le ferons avec les autorités centrales. Votre mémo c’est un lot que vous venez d’ajouter sur le moulin de la recherche de la paix. Il n’y a pas de développement sans paix. Donc c’est bien accueilli et nous allons le transmettre à l’autorité suprême le chef de l’État. Continuer à être mobilisés et surtout éviter que les gens récupèrent cette action que vous faites pour la défense de la paix dans la province du Sud-Kivu et du Nord-Kivu ” promets le gouverneur Théo Ngwabije Kasi.

Après le dépôt de leur mémorandum, ces derniers ont pris la direction de l’Isp pour demander aux autres étudiants de cette institution publique qui eux n’ont pas obéit au mot d’ordre du collège de sortir des Auditoires.

Héritier Bashige depuis Bukavu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *