Élections 2018: le gouvernement remet plus de 150 véhicules militaires à la CENI pour assurer la logistique électorale !

Candidats

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Candidat député provincial dans la commune de Kinshasa,  André Paluku Kavula est un homme marié et père d'une famille nombreuse. Agé de 64 ans, l'homme a fait ses études primaires et secondaires aux frères Maristes à l'isma. Après le cycle primaire, « APK » décide d’embrasser ses études supérieures en sciences politiques et administratives à l'Unaza/ Cidep.

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Absent de deux précédentes rencontres entre les 21 candidats Président ou leurs délégués et les membres de la Plénière de la CENI conduit par son Président Corneille NANGAA,  le candidat président Noël TSHIANI a tenu à faire à  son tour le point sur les contours du processus électoral et ses questions brûlantes de l'heure dont le fichier électoral et la machine à voter. 

En ouverture de la rencontre, le candidat Noël TSHIANI a remis à la CENI un questionnaire technique portant sur des interrogations précises en vue de guider les échanges. Soulignant l'intérêt d'un dialogue franc, constructif et sans préjugés politiques, Corneille NANGAA  qu'accompagnait à cette réunion le Rapporteur Jean Pierre KALAMBA, Géraldine KASONGO et Nadine MISHIKA, respectivement, Questeur et Questeur adjoint, ainsi que les experts  informaticiens de la CENI,  a souligné la disponibilité de son institution à maintenir une concertation permanente avec l'ensemble des parties prenantes dans le but de cheminer ensemble vers des élections crédibles,  transparentes et apaisées le 23 décembre 2018.

Le document de travail remis à la CENI par le candidat Noël TSHIANI a pour titre Questionnaire pour l'entretien avec le Président de la CENI concernant la machine à voter. Constitué de six questions de base et une dizaine de sous questions très précises,  le questionnaire a  permis aux deux parties de passer en revue l'ensemble du processus du vote par la machine à voter. Il y a été particulièrement discuté  la question du système d'exploitation, le logiciel,  les droits de l'administrateur, la gestion des données, le comptage des résultats, l'état actuel de la prise en compte par la CENI des recommandations des experts britanniques, la géo localisation des machines, la procédure de dépannage, etc.

Étape par étape et par une suite des questions et réponses,  les échanges ont permis,  aux dires de la délégation du candidat Président TSHIANI KABAMBA-MUADIAMVITA Noël, d'avoir tous les détails techniques susceptibles de lever les équivoques et les interrogations autour de cette technologie électorale.  La délégation a recommandé à la CENI de renforcer sa communication et d'inviter les candidats au besoin individuellement ou par petit groupe pour échanger sans préjugés ni tabous sur toutes les questions pertinentes. Corneille NANGAA YOBELUO a  conclu la rencontre en soulignant l'entière disponibilité de la CENI à poursuivre les concertations autour du processus électoral.

Election-net.com/ CENI

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Absent de deux précédentes rencontres entre les 21 candidats Président ou leurs délégués et les membres de la Plénière de la CENI conduit par son Président Corneille NANGAA,  le candidat président Noël TSHIANI a tenu à faire à  son tour le point sur les contours du processus électoral et ses questions brûlantes de l'heure dont le fichier électoral et la machine à voter. 

En ouverture de la rencontre, le candidat Noël TSHIANI a remis à la CENI un questionnaire technique portant sur des interrogations précises en vue de guider les échanges. Soulignant l'intérêt d'un dialogue franc, constructif et sans préjugés politiques, Corneille NANGAA  qu'accompagnait à cette réunion le Rapporteur Jean Pierre KALAMBA, Géraldine KASONGO et Nadine MISHIKA, respectivement, Questeur et Questeur adjoint, ainsi que les experts  informaticiens de la CENI,  a souligné la disponibilité de son institution à maintenir une concertation permanente avec l'ensemble des parties prenantes dans le but de cheminer ensemble vers des élections crédibles,  transparentes et apaisées le 23 décembre 2018.

Le document de travail remis à la CENI par le candidat Noël TSHIANI a pour titre Questionnaire pour l'entretien avec le Président de la CENI concernant la machine à voter. Constitué de six questions de base et une dizaine de sous questions très précises,  le questionnaire a  permis aux deux parties de passer en revue l'ensemble du processus du vote par la machine à voter. Il y a été particulièrement discuté  la question du système d'exploitation, le logiciel,  les droits de l'administrateur, la gestion des données, le comptage des résultats, l'état actuel de la prise en compte par la CENI des recommandations des experts britanniques, la géo localisation des machines, la procédure de dépannage, etc.

Étape par étape et par une suite des questions et réponses,  les échanges ont permis,  aux dires de la délégation du candidat Président TSHIANI KABAMBA-MUADIAMVITA Noël, d'avoir tous les détails techniques susceptibles de lever les équivoques et les interrogations autour de cette technologie électorale.  La délégation a recommandé à la CENI de renforcer sa communication et d'inviter les candidats au besoin individuellement ou par petit groupe pour échanger sans préjugés ni tabous sur toutes les questions pertinentes. Corneille NANGAA YOBELUO a  conclu la rencontre en soulignant l'entière disponibilité de la CENI à poursuivre les concertations autour du processus électoral.

Election-net.com/ CENI

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Absent de deux précédentes rencontres entre les 21 candidats Président ou leurs délégués et les membres de la Plénière de la CENI conduit par son Président Corneille NANGAA,  le candidat président Noël TSHIANI a tenu à faire à  son tour le point sur les contours du processus électoral et ses questions brûlantes de l'heure dont le fichier électoral et la machine à voter. 

En ouverture de la rencontre, le candidat Noël TSHIANI a remis à la CENI un questionnaire technique portant sur des interrogations précises en vue de guider les échanges. Soulignant l'intérêt d'un dialogue franc, constructif et sans préjugés politiques, Corneille NANGAA  qu'accompagnait à cette réunion le Rapporteur Jean Pierre KALAMBA, Géraldine KASONGO et Nadine MISHIKA, respectivement, Questeur et Questeur adjoint, ainsi que les experts  informaticiens de la CENI,  a souligné la disponibilité de son institution à maintenir une concertation permanente avec l'ensemble des parties prenantes dans le but de cheminer ensemble vers des élections crédibles,  transparentes et apaisées le 23 décembre 2018.

Le document de travail remis à la CENI par le candidat Noël TSHIANI a pour titre Questionnaire pour l'entretien avec le Président de la CENI concernant la machine à voter. Constitué de six questions de base et une dizaine de sous questions très précises,  le questionnaire a  permis aux deux parties de passer en revue l'ensemble du processus du vote par la machine à voter. Il y a été particulièrement discuté  la question du système d'exploitation, le logiciel,  les droits de l'administrateur, la gestion des données, le comptage des résultats, l'état actuel de la prise en compte par la CENI des recommandations des experts britanniques, la géo localisation des machines, la procédure de dépannage, etc.

Étape par étape et par une suite des questions et réponses,  les échanges ont permis,  aux dires de la délégation du candidat Président TSHIANI KABAMBA-MUADIAMVITA Noël, d'avoir tous les détails techniques susceptibles de lever les équivoques et les interrogations autour de cette technologie électorale.  La délégation a recommandé à la CENI de renforcer sa communication et d'inviter les candidats au besoin individuellement ou par petit groupe pour échanger sans préjugés ni tabous sur toutes les questions pertinentes. Corneille NANGAA YOBELUO a  conclu la rencontre en soulignant l'entière disponibilité de la CENI à poursuivre les concertations autour du processus électoral.

Election-net.com/ CENI

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Katanga en général et la ville de Lubumbashi en particulier connaît, depuis un temps, une nouvelle génération de leadership politique. Le train du renouvellement roule à vive allure. A son bord, des jeunes dont même les plus vieux sorciers du village ne peuvent nier les capacités de la bravoure, de l'audace et de la dextérité. Le Professeur Docteur Félix Momat Kitenge, candidat député national de la capitale cuprifère mène la danse de cette génération dorée à la valeur inestimable. Portrait.

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Originaire de la province de Lomami, Gautier-Benjamin Mukendi Malaba a vu le jour le 12 novembre 1992 à Kisangani, la capitale provinciale de la Tshopo  au Nord-Est de la République Démocratique Congo.

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Palmer Mfumu, ce jeune ambitieux est un juriste âgé de 30 ans. Née un certain 14 mai 1988, à Kinshasa, capitale de son pays la  République Démocratique Congo.  

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Né le 14 juin 1966 à Kinshasa, la capitale congolaise, marié et père de cinq enfants, Basile Kanda Kajingu a fait ses études primaires à l’Ecole Primaire 2 Lokari dans la municipalité de Masina où il décroche son certificat de fin d’études primaires avant de faire ses premières années du Secondaire à l’Athénée de la Gombe. Quelques années plus tard, il a dû quitter son Etablissement pour intégrer l’Institut Technique Commercial de Barumbu où il décroche son Diplôme d’Etat.

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Candidat président de la République, le Docteur Noël Tshiani n’est pas un animal politique au sens brut du terme mais l’homme fait partie du cercle privilégié des intellectuels congolais reconnus internationalement. Economiste de haute facture, cet ancien fonctionnaire international dispose d’un « plan Marchal pour le développement » de son pays. Dans ce contexte très agité avec plusieurs candidats, Noël Tshiani estime que l’opposition doit s’unir pour une candidature commune. Et cette union, il la veut la plus rationnelle possible basée notamment sur un projet de Société cohérent mais aussi sur le profil de son porteur. Dans cette interview accordée à election-net, l’homme tente de décliner sa vision pour le Congo…

0
0
0
s2smodern
0
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Né le 17 décembre 1982 à Kananga dans la province du Kasaï central, Prince Kaba-Kayka est un homme marié et père d'une famille.  Il a fait ses études primaires à l'école Massamba où il a obtenu son certificat d'études primaires en 1993 avant de faire ses études secondaires à l'ECAM où il a réussi à obtenir son diplôme d'Etat en 2001.

0
0
0
s2smodern
0

Newsletter

Vous êtes iciAccueil»Pages

Evenements Electoraux

formation informatique

Actualités Spéciales

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

page FbookPage twitter