Élections 2018: le gouvernement remet plus de 150 véhicules militaires à la CENI pour assurer la logistique électorale !

La plate-forme Sentinelle de l'Alternance fermement opposée aux conclusions de l'accord de Genève Spécial

15 novembre 2018

 Dans une déclaration faite à Kinshasa ce mardi 13 novembre 2018 à son siège, Médard Kankolongo, coordonnateur du bureau politique de la plate-forme la Sentinelle de la l'Alternance, regroupant les partis politiques Congo en Avant, URDCO, le Front national pour le respect de l'accord de Saint-Sylvestre et d'autres mouvements citoyens, a rejeté en bloc le candidat commun de l'opposition incarné par Martin Fayulu Madidi, Président national de l'Ecide (Engagements pour la Citoyenneté et le Développement).

A en croire l'avis de Médard Kankolongo, Président national du Congo en Avant, ce dernier avait alerté l'opinion en date du 6 novembre 2018, sur les antennes de la Radio Top Congo la manœuvre du pouvoir tendant à désigner un candidat le plus faible car sans assises populaires malléable à volonté. D'après ses sources, les 7 leaders de Genève avaient reçu mandat de la base de choisir un candidat commun capable de terrasser le dauphin du FCC à la présidentielle du 23 décembre 2018 et non un candidat qui va faire piètre figure face à la grande machine de la majorité. Cet oiseau rare aura entre autre mission de pousser Corneile Nangaa, Président de la CENI, à abandonner la machine à voter en faveur des bulletins-papier. Médard kankolongo pousse plus loin son raisonnement que le choix de Genève énerve la Constitution de la République qui énonce que le mandat du Chef de l'État est de 5 ans renouvelable une fois alors que le 7 leaders se sont choisis leur candidat avec mission d'organiser les élections dans deux ans, foulant ainsi au pied notre Constitution. Très remonté, Médard Kankolongo de se demander de qui la fondation Koffi Annan aura-t-elle reçu mandat pour choisir un candidat en lieu et place des congolais! "Le Congo n'est pas le Ghana", s'est-il exclamé. Connu pour un nationaliste patriote, Médard Kankolongo s'est dit écœuré de constater que le choix de Genève n'honore en rien la mémoire d'Etienne Tshisekedi, Rossy Mukendi et bien d'autres Martyrs de la démocratie tombés sous les balles de la dictature. "Aux invalidés de ne pas invalider les validés", a déclaré Médard Kankolongo. En outre, le Président de Congo en Avant recommande à la jeunesse de rester vigilant et intransigeant pour barrer la route à toute tentative de confiscation de son pouvoir par les ennemis du peuple. Tous pour un vote massif aux élections du 23 décembre 2018.

Michael BAKEMBA

0
0
0
s2smodern
0

Laissez un commentaire

Newsletter

Vous êtes iciAccueil»La plate-forme Sentinelle de l'Alternance fermement opposée aux conclusions de l'accord de Genève

Evenements Electoraux

Machine a voter

Publicités

Actualités Spéciales

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

page FbookPage twitter