Élections 2018: le gouvernement remet plus de 150 véhicules militaires à la CENI pour assurer la logistique électorale !

Elections 2018, Kamerhe, Bemba, Tshisekedi, Matungulu, Fayulu et Katumbi : la machine à voter et le fichier électoral dans le viseur ! Spécial

13 août 2018

Les leaders de l’opposition congolaise, Vital Kamerhe, Jean-Pierre Bemba, Felix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Martin Fayulu et Moïse Katumbi ont exigé ce lundi à Kinshasa, le retrait de la machine à voter et la mise à l’écart des électeurs sans empreintes digitales enregistrés dans le fichier électoral de la CENI.

Dans une déclaration politique publiée à la fin d’après-midi au siège du Mouvement de Libération du Congo, MLC, le président de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC, celui du MLC via sa secrétaire générale, le patron de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, le Chef de fil de Congo Na Biso, celui de la Dynamique de l’opposition ainsi que le leader de Ensemble pour le Changement via son Vice-président, ont exigé du gouvernement congolais, le retour en homme libre de Moïse Katumbi et sa participation à la prochaine présidentielle.

Dans leur viseur aussi, figure la libération des prisonniers politiques notamment, Jean-Claude Muyambo, Eugene Diomi Ndongala, Franck Diongo et des centaines de militants des mouvements citoyens tels que la Lucha ou le Filimbi.

Ces opposants qui disent prendre acte de la désignation par Joseph Kabila de son dauphin à l’élection présidentielle de décembre estiment que le Chef de l’Etat congolais semble avoir cédé à la pression populaire et invite toute la population congolaise à demeurer vigilante jusqu’à la tenue d’élections libre et transparentes à la fin de cette année conformément au calendrier de la CENI.  

C’est dans ce même registre que ces candidats à la prochaine présidentielle ont exigé le remplacement du Rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba par un autre délégué de l’UDPS conformément à l’Accord de la saint Sylvestre. Dans cette déclaration, il est clairement mentionné la mise en garde de l’opposition contre toute tentative d’instrumentalisation de la Cour constitutionnelle et de la CENI par le pouvoir pour obtenir l’invalidation de la candidature de Jean-Pierre Bemba.

L’opposition qui prend à témoin la communauté internationale salue les efforts de cette dernière pour le respect de la Constitution et la mise en œuvre du compromis politique trouvé entre l’opposition et le pouvoir en 2016.

Ces 6 leaders de l’opposition rassurent sur la poursuite des pourparlers pour la désignation d’un candidat commun à la prochaine présidentielle sans donner trop de précisions.

Jose-Junior Owawa

0
0
0
s2smodern
0

Laissez un commentaire

Newsletter

Vous êtes iciAccueil»Elections 2018, Kamerhe, Bemba, Tshisekedi, Matungulu, Fayulu et Katumbi : la machine à voter et le fichier électoral dans le viseur !

Evenements Electoraux

formation informatique

Actualités Spéciales

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

page FbookPage twitter