Aucun rapport de force entre CACH-FCC: Pour Peter Kazadi la nomination d’un informateur au sein du FCC est constitutionnelle. Spécial

06 mars 2019
Peter Kazadi Peter Kazadi credit photo de tiers.

La coalition CACH reconnait la majorité parlementaire que détient le front commun pour le Congo (FCC) malgré quelques irrégularités aux législatives et elle est prêtre à soutenir la candidature d’un informateur au sein de cette majorité comme l’indique Peter Kazadi sur Top Congo.

 Pour ce dernier, seul le président de la République aurait le pouvoir de nommer un informateur comme le stipule notre constitution.

« C’est vrai que nos amis du FCC ont la majorité mais constitutionnellement le président n’est pas informé. Pour couper court à tout ce qui s’apparente aujourd’hui à la méfiance, on peut nommer quelqu’un du FCC comme informateur parce qu’aujourd’hui leur plus grande crainte consiste en ce qu’on peut designer quelqu’un qui va aller débaucher là-bas. Nous on en a pas envie. » a-t-il fait savoir sur Top Congo ce mercredi.

Dans une déclaration faite en Namibie en marge d'une visite, le président Félix Tshisekedi avait annoncé qu'il nommerait un informateur, c'est-à-dire une personnalité chargée d'identifier le groupe majoritaire à l'Assemblée nationale, en vue de désigner en son sein le Premier ministre chargé de former le gouvernement.

Cependant, les pro-Kabila ne s'accordent pas sur la nécessité de nommer cet "informateur", bien que Joseph Kabila eût usé de ce procédé lors des élections de 2011.

La Rédaction

0
0
0
s2smodern
0

Laissez un commentaire

Newsletter

Vous êtes iciAccueil»Aucun rapport de force entre CACH-FCC: Pour Peter Kazadi la nomination d’un informateur au sein du FCC est constitutionnelle.

Evenements Electoraux

Machine a voter

Actualités Spéciales

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

page FbookPage twitter