RDC: Les évêques se reservent le droit d'y participer à l'investiture du nouveau chef de l'Etat Spécial

22 janvier 2019

L’opposant Martin Fayulu, arrivé en deuxième position, selon les chiffres de la Commission électorale indépendante (Céni), avait déposé un recours devant la Cour constitutionnelle pour solliciter le recomptage des voix.

 

Cette demande a été jugée irrecevable par la cour  qui la trouve en outre, « absurde et non fondée». « Seule la Céni a produit des résultats authentiques et sincères », selon les juges.

La même demande avait été faite par la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), vendredi 11 janvier, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Lors d’une conférence vidéo, Mgr Marcel Utembi, évêque de Kisangani (nord-est) et président de l’épiscopat congolais, avait exprimé son souhait que le Conseil de sécurité de l’ONU demande à la Commission électorale indépendante (Céni), de publier les procès-verbaux des bureaux de vote « pour enlever les doutes et apaiser les esprits ». Malheureusement les appels au recomptage des voix n' y ont jamais été écoutés.

Sur TV5 Monde, ce mardi 22 janvier, Il se constate que la conférence épiscopale se reserve le droit de ne pas assister à l'investiture du nouveau chef de l'etat Felix Antoine Tshilombo Tshisekedi.

"Une invitation n'est pas une convocation. Ce serait comme nous renier nous-mêmes" a déclaré Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa sur la chaine française TV5.

 

La Rédaction

 

 

0
0
0
s2smodern
0

Laissez un commentaire

Newsletter

Vous êtes iciAccueil»RDC: Les évêques se reservent le droit d'y participer à l'investiture du nouveau chef de l'Etat

Evenements Electoraux

Machine a voter

Actualités Spéciales

« Avril 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

page FbookPage twitter