mar. Juin 2nd, 2020

Haut-Uele/ Programme des 100 jours: Un lot des équipements médicaux bloqués à Kinshasa

Ecouter cette information
326 Vues

Les autorités provinciales du Haut-Uele sont toujours sans suite d’un important lot d’équipements médicaux octroyés par les autorités nationales de la République Démocratique du Congo dans le cadre du programme d’urgence des 100 premiers jours de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le président congolais.

Dans une correspondance parvenue à election-net.com, le ministre provincial en charge de la santé du Haut-Uele, Norbert Mandana a saisi le ministre national des droits Humains, André Lite, par ailleurs notable de la province pour obtenir cette donation en vue de son expédition en province.




“Après un mois et demi, les autorités provinciales n’ont aucune information au sujet de ces équipements qui contribueront à améliorer l’état de santé de la population dans l’aire de santé d’Adjangwe”, indique le ministre de la santé du Gouvernement Baseane Nangaa alors que la même correspondance affirme que le colis avait bel et bien été réceptionné par André Lite qui aurait affirmé vouloir prendre en charge l’acheminement vers la province.

Dans sa correspondance envoyée au Conseiller National de Santé en charge des Pharmacies, le Gouverneur de province, Christophe Baseane Nangaa avait souhaité la remise de ces équipements au responsable du bureau de la représentation provinciale à Kinshasa pour permettre à ce dernier d’organiser l’expédition vers la province.

Il faut rappeler que plusieurs provinces concernées par l’équipement de leurs structures hospitalières dans le cadre de cet ambitieux programme présidentiel ont bénéficié de cet appui du pouvoir central.

Le Haut-Uele serait donc parmi les rares provinces en avoir pas eu accès à son colis. Dans les milieux de la jeunesse provinciale, l’affaire fait grand-bruit et continue à alimenter les débats des réseaux en vogue dans cette partie du pays suite à la floraison des plateformes numériques d’échanges.

Malgré les commentaires qui vont dans tous les sens autour de cette correspondance, le ministre des droits Humains, lui n’a pas encore réagi ou encore ses services pour éclairer l’opinion hormis les déclarations de certains de ses partisans qui rassurent sur la bonne fois de leur leader critiqué par une bonne partie de la jeunesse provinciale.

Rédaction

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web