ven. Mai 29th, 2020

Haut-Uele/LRA: Les effectifs militaires renforcés dans les zones touchées

Christophe Baseane Nangaa, Gouverneur du Haut-Uele aucours de la réunion de sécurité à Isiro, le 22 mai/ Photo cellule de Communication/Gouvernorat

Ecouter cette information
251 Vues

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé ce vendredi, 22 mai à Isiro, une réunion extraordinaire du comité provincial de sécurité.




Selon le compte-rendu fait par le ministre de l’intérieur, Crispin Alibu Uwete, cette séance autour du chef de l’Exécutif provincial était axée sur les quatre principaux points que sont:
1) Le dossier LRA et l’expansion des éleveurs Mbororo;
2) Le dossier CODECO en Ituri et son impact dans le Haut-Uele;
3) Le conflit des limites dans le secteur Gombari en territoire de Watsa et
4) Les réseaux sociaux.

Après plus de six heures d’échanges autour de l’autorité provinciale, les responsables des différents services de sécurité au niveau provincial ont arrêté quelques mesures concernant les quatre points discutés.

Concernant le dossier lié à l’activisme des éléments résiduels de la rébellion d’origine ougandaise, LRA, le ministre de l’Intérieur assure que des mesures ont été prises pour sécuriser la population des localités de Maziga ou encore de Malingindo notamment avec l’augmentation d’effectifs des forces de défense et de sécurité dans la zone.

Dans son compte-rendu, Crispin Alibu Uwete a également invoqué les conséquences de la situation sécuritaire dans la province voisine de l’Ituri où des dizaines de déplacés ont franchis la ligne de démarcation pour des zones plus sûres en territoire de Watsa. Sur ce point précis, le Gouvernement provincial du Haut-Uele a instruit l’administrateur du territoire de Watsa de tout mettre en œuvre, avec les autres services spécialisés de sa juridiction, pour l’identification des déplacés afin d’une éventuelle prise en charge nécessaire.

Au sujet du conflit des limites de terre entre les chefs de la chefferie Nduyi (Ituri) et du groupement Barikaro en territoire de Watsa, le Gouvernement provincial du Haut-Uele annonce l’envoie, sur terrain, d’une équipe d’enquêteurs pour s’enquérir de la situation avant d’envisager la constitution d’une commission mixte entre les deux gouvernements provinciaux et éventuellement porter la question sur la table de la conférence des Gouverneurs de provinces à convoquer par le Chef de l’État de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

En conclusion, le comité provincial de sécurité s’est dit également préoccupé par la floraison des réseaux sociaux, par ailleurs instruments de communication pour les citoyens avec leurs usages abusifs provocants des atteintes à la vie privée d’autres citoyens voir même de certaines autorités.

Au cours de cette réunion à laquelle ont pris part les responsables de l’appareil judiciaire provincial, le comité a tenu à tirer l’attention des usagers de ces outils de communication sur la responsabilité de tout un chacun quant aux propos ou écrits diffamatoires conformément aux principes liés à l’État de droit qui garantit la liberté d’expression et la vie privée.

election-net.com-Celcom/Gouvernorat

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web