mar. Avr 7th, 2020

Haut-Uele: Les radios communautaires mises à contribution pour la promotion de la paix.

Ecouter cette information
226 Vues

Célébration ce jeudi 13 février 2020, de la Journée Mondiale de la Radio.
La thématique retenue pour cette 9ème édition est” Nous sommes la diversité”
À cette occasion, le ministre provincial en charge de la communication et médias, Jean NGELIA ABUSA a, au nom du Gouverneur de province, Christophe BASEANE NANGAA rendu un vibrant hommage à l’ensemble des personnels des stations publiques et privées œuvrant dans le Haut-Uele, aux organismes de régulation et d’autorégulation, aux organisations professionnelles des médias, aux auditeurs dans toutes leurs composantes, “pour les efforts inlassables et inestimables, les énergies et les stratégies déployées pour se remettre sans cesse à l’ouvrage afin de préserver la liberté de la presse, d’expression, la cohésion sociale et la démocratie au sein de cette province”.




Le patron de la communication et médias du Haut-Uele a fait savoir au cours de sa déclaration faite à la presse ce jeudi 13 février 2020 que la radio reste et demeure le moyen d’information par excellence, plébiscité dans tous les pays , surtout ceux en voie de développement.

Il note que cela est lié à la capacité à “franchir d’imposants obstacles tant géographiques, technique, économique que linguistique”.
Il souligne en outre que les radios communautaires jouent un rôle pédagogique non négligeable d’accompagnateur du processus démocratique de notre société. Son rôle stratégique est à cet égard de renforcer les capacités d’analyse des faits et des idées de leurs public respectifs pour consolider la résilience des hommes et des femmes du Haut-Uele.

“J’appelle les animateurs de radios communautaires à lutter contre toute tentation de transformer leurs radios en vecteurs de division et haine”, a indiqué Jean NGELIA ABUSA.

Pour rappel, c’est en date du 25 novembre 2019 que le patron de la communication du Haut-Uele avait signé une note circulaire numéro 001/2019 à l’intention de tous les directeurs des stations radios installées à Isiro et dans tous les territoires de la province pour qu’elles régularisent les dossiers administratifs de leurs radios conformément aux articles 56 et 57 de la loi numéro 96-002 du 22juin 1996 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de presse en République Démocratique du Congo.

Dieu-merci BETIMA depuis Isiro.

Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web