mer. Avr 8th, 2020

Haut-Uele : Flambée des prix sur les marchés, les autorités pointent du doigt la spéculation des opérateurs économiques.

Ecouter cette information
179 Vues

Dans un communiqué du gouvernement provincial dûment signé par le ministre provincial de l’économie Guillaume Leu MAKOMBI diffusé le lundi 22 Mars 2020 sur les ondes des radios locales dont election-net.com a reçu une copie, dit constater avec regret une flambée générale non-expliquée des prix observée sur le marché à la suite des mesures prises par le président de la République Démocratique du Congo Antoine Félix TSHISEKEDI TCHILOMBO notamment celle de la fermeture des frontières pour empêcher l’entrée et la propagation de Covid-19 sur l’ensemble du territoire national.




“Au moment où nous sommes appelés à demeurer tous unis et solidaires devant cette pandemie , la spéculation vient créer la rareté et alimenter les circuits parallèles de distribution des biens et services de première nécessité, spécialement les produits pétroliers”, explique Makombi

Il met en garde les opérateurs économiques qui sont à la basse de cette flambée artificielle des prix tout en promettant que bientôt les services de la division provinciale de l’économie seront déployés sur terrain dans le cadre d’une mission de contrôle.

Cependant, des sanctions infligée à l’endroit de tout opérateur économique concerné par ces spéculations afin de mettre un terme à cette situation qui vient d’avantage augmenter la souffrance de la population du Haut-Uele sont sur la table, a martelé le patron provincial de l’économie.

Face à cette décision du ministre provincial de l’économie, la Fédération des Entreprises du Congo par le biais de son président Jean MAKOGBO exhorte ses membres à s’abstenir de toute hausse injustifiée des prix des produits sur les marchés à cette période cruciale où les sociales des communautés sont dans l’incertitude.

Il a fait cette déclaration dans un communiqué rendu public le lundi 23 Mars 2020 sur les chaînes des radios locales dont election-net.com s’est procuré un exemplaire.

Retenez qu’à la suite de ces mesures prises par le chef de l’État, le mercredi dernier, les produits de première nécessité avaient pris une augmentation excessive des prix.
Un litre jadis se vendait à 2000fc, mais aujourd’hui ce dernier s’élève à 3000fc, un sac de ciment qui se vendait à 25000fc, au jour d’aujourd’hui il se vend à 29000FC, ainsi que d’autres produits.

Dieu-merci BETIMA depuis Isiro.

Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web