ven. Mai 29th, 2020

Haut-Uélé/covid-19 : paralysie du commerce, les vendeuses du marché Mendambo s’en remettent au gouvernement central

Ecouter cette information
408 Vues

Dans un entretien exclusif qu’election-net.com a accordé aux vendeuses des denrées alimentaires au marché central de Mendambo, sur l’impact de Covid 19 sur leurs activités, celles-ci ont indiqué la pandémie a tout paralyser et que l’implication du gouvernement central vaut son pesant d’or. Et surtout que les prix sur les marchés ont été revus à la hausse.




L’une des vendeuses d’haricots, Florence, contactée par election-net.com a déclaré que depuis que la RDC fait face au Covid19, toutes les activités commerciales ont été touchées.

“À ce jour où la pandémie à Covid-19 ravage la République Démocratique du Congo en particulier, les différentes frontières de la RDC avec ses voisins ont été fermées. Raison pour laquelle il y a rareté des produits vivriers car il n’y plus d’arrivage. Mais aussi la guerre qui se vit dans l’Est du pays. Ces deux situations font à ce que les prix soient revues à la hausse”, a-t-elle expliqué.

“Jadis un verre d’haricot se vendait à 250FC et aujourd’hui il se vend à 500FC avec la possibilité d’atteindre 600FC pour bientôt”, regrette-t-elle.

Une situation confirmée par Christine Talo, vendeuse elle aussi dans le même marché. Pour cette dernière, c’est du jour au jour que le prix connait une inflation. Les consommateurs ont même de la peine pour acheter leurs produits.

Pour ramener la situation à la normale, les vendeuses du marché Mendambo appellent le gouvernement central à ne ménager aucun effort pour éradiquer cette pandémie.

Dieu-Merci BETIMA depuis Isiro

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web