Haut-Uele/COVID-19: Les échantillons de quatre cas suspects envoyés à Goma pour analyses

Un nouveau centre de prélèvement massif et volontaire voit le jour à Kinshasa. Enet/Lievin Luzolo

Ecouter cette information
497 Vues

Le ministre provincial de la santé publique du Haut-Uele, Norbert Mandana a présidé le lundi 22 juin 2020, dans la soirée, une séance de travail d’évaluation des activités liées à la riposte contre la pandémie de la Covid-19 à l’intention des membres du comité territorial multisectoriel de riposte et les différents responsables des commissions venus d’Isiro.

Cette rencontre a permis à chaque responsable de commissions de présenter ce qu’il a constaté, ce qu’il a comme problème et quelles sont les actions à mener en rapport avec ces différents problèmes.




Se confiant à la presse , Norbert Mandana a fait savoir que la commission de prévention et de contrôle de l’infection par exemple a présenté la situation actuelle du centre de traitement et les actions qu’il faudra améliorer entre autres notamment l’augmentation de sa capacité de façon à ce qu’il ait des tentes en cas d’augmentation des cas.

Concernant le centre de traitement, le patron de la santé du Haut-Uele a promis de mettre un accent sur les différents équipements qui devront être rendus disponibles au niveau de ce centre en vue d’optimiser la qualité de la prise en charge.

Dans le volet communication, Norbert Mandana a indiqué qu’il faut renforcer cette commission étant donné qu’il y a encore certaines personnes qui sont peut-être ignorantes de l’existence de cette pandémie et qu’il faudrait qu’elles soient sensibilisées.

Il réitère sa collaboration avec les médias pour que la communication en rapport avec la Covid-19 soit intensifiée mais aussi avec d’autres canaux de communication.

“Dans la commission logistique, il a été question d’inventorier les équipements et matériels disponibles en vue de pouvoir connaître les nombres de Gap pour nous permettre de faire un plaidoyer, le plus rapide pour son comblement”, a-t-il précisé.

Norbert Mandana a également confirmé que jusqu’à ce jour , 1 seul cas est confirmé et 4 cas suspects dont leurs échantillons pourront être envoyés ce mardi à Goma au laboratoire mobile de l’INRB pour connaître les résultats de ces analyses.

D’une manière générale note le ministre, l’épidémie est sous contrôle et toutes les mesures mises en place vont permettre de contenir le plus longtemps possible l’épidémie au niveau de cette cité minière de Durba.

Dieumerci Betima à Watsa