ven. Juin 5th, 2020

Haut-Uele/ Covid-19: La presse de Watsa et Faradje renonce à la lutte contre la pandémie

Ecouter cette information
315 Vues

La presse des territoires miniers de Watsa et Faradje en province du Haut-Uele vient de déclarer son retrait de la lutte contre la pandémie du coronavirus dans cette partie de la République Démocratique du Congo.




Dans une déclaration rendue publique ce jeudi, 30 avril dont une copie est parvenue à election-net.com, une dizaine de responsables de maisons de presse dans la zone dénoncent l’opacité qui entoure la gestion des fonds de médias mis en la disposition par l’opérateur minier, Kibali Gold Mine et exigent la transparence de la part du comité territorial de lutte contre la pandémie.

Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration

DÉCLARATION COMMUNE DES MÉDIAS LOCAUX SUR LA GESTION DE LA RIPOSTE CONTRE LA PANDÉMIE À COVID-19 EN TERRITOIRE DE WATSA

A cette période où tout rassemblement est interdit, se passer de medias est plus qu’absurde car cela revient à sacrifier la population. Les medias restent le seul moyen efficace pour communiquer sans risque de propagation du virus et malheureusement expose ses operateurs aux risques de contamination, de même que les professionnels de la santé.

Malgré des loyaux services que rendent les medias de Watsa et Faradje à la communauté en terme de la disponibilité des outils de communication et de ressources professionnelles dans le domaine de réalisation de contenus de vulgarisation de gestes – barrières pendant cette lutte et leur engagement désintéressé à servir la cause de lhumanité, les organisations signataires expriment leur indignation face à la gestion opaque de la riposte contre la pandémie à coronavirus en territoire de Watsa, comme ce fut le cas lors de la lutte contre le virus Ebola.

Se référant à la lettre référencée sous N/Réf : BRCK/PDG/DMB/BEM/01-181/2020 portant Ensemble de mesures de soutien de Barrick à la RDC pour lutter contre le virus COVID-19, les signataires ci-après notent avec satisfaction l’engagement de la firme Barrick, opérateur de la mine d’or de Kibali dans la contribution à la préservation de la santé du peuple congolais en général, du territoire de Watsa en particulier et salue cet apport à vocation salvatrice pendant cette lutte contre la pandémie de coronavirus.

Par ailleurs, les signataires :

  1. se félicitent des services louables rendus jusquici par les médias locaux dans le cadre du programme de lutte contre cette pandémie et invite toute la communauté à soutenir, appuyer et promouvoir les gestes-barrières ainsi que toutes les mesures telles que prônées par le Chef de lÉtat, Président de la République, S.E.M Felix-Antoine Tshisekedi.
  2. condamnent la lenteur d’opérations du comité territorial multisectoriel de gestion des urgences sanitaires et catastrophes dans la riposte. “Mieux vaut prévenir, que de guérir”, dit-on.
  3. alertent l’opinion sur l’absence d’une campagne de sensibilisation concrète et efficace en territoire de Watsa sur les mesures et décisions annoncées par le Chef de l’État pour sauver des vies congolaises.
  4. exhortent tous ceux qui sont appelés à gérer de ressources allouées à la riposte contre le coronavirus en territoire de Watsa au respect strict de l’esprit et la volonté du donateur Barrick.
  5. dénoncent le copinage manifeste entre certains responsables de la société Kibali Gold Mines (chefs de départements) d’avec certaines structures qui n’ont par ailleurs aucune assise communautaire à Watsa ; copinage dangereux tendant non seulement à énerver l’esprit du donateur, mais aussi à sacrifier la cause de la riposte au profit des intérêts mesquins.
  6. s’indignent contre le manque de considération dont sont victimes les organes de presse de Watsa et Faradje de la part des autorités censées coordonner les activités de riposte , contrairement au donateur Barrick qui prône la collaboration avec les médias locaux sur des programmes de sensibilisation afin de garantir que les communautés locales aient accès à des informations appropriées de la part des professionnels de la santé.
  7. exhortent les parties impliquées à la gestion de la riposte à réallouer des ressources tant matérielles que financières en tenant compte de l’état de besoin présenté par les medias pour leur permettre de mener à bien la sensibilisation, encore que des grands donateurs ont déjà mis à la disposition dudit comité des ressources nécessaires pour faciliter la sensibilisation.
  8. refusent catégoriquement que les activités susceptibles d’être réalisées par voie des medias soient sous-traitées par une quelconque société ou ONG, car étant capables d’accompagner et de mener au bon port toute communication nécessaire pour la riposte et disposant de ressources professionnelles qualifiées dont l’efficacité n’est plus à démontrer.
  9. annoncent à dater de la signature de la présente leur désengagement total de toutes les activités de sensibilisation contre le coronavirus jusquà nouvel ordre et se disent ouverts à toute démarche visant à l’élaboration dun plan-média concerté pouvant accompagner les activités de riposte en territoire de Watsa.

Watsa, Durba, Faradje, Moku, Mungbere, le 30 Avril 2020

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web