lun. Juin 1st, 2020

Haut-Katanga : Avec 1200 licenciement et résiliation des contrats de sous-traitance , FRONTIER SA nargue la RDC

Ecouter cette information
598 Vues

L’ ONG des droits humains et droits socio-économique, Humanisme et Droits Humains (HDH), se dit vivement préoccupée par ce qu’elle qualifie d’attitudes mercantilistes de la multinationale Eurasian Ressources Group (ERG). ERG est l’un des groupes qui détient plusieurs sociétés dans la province du Haut-Katanga et celle du Lualaba. En effet, une des ses filiales, Frontier SA, elle a décidé de mettre fin au contrat de 1200 employés pour raison non clairement élucidée camouflé par la
pandémie à Covid-19, explique HDH.

Tout est parti de la décision de FRONTIER S.A de suspendre à Sakania l’exportation des minerais de cuivre pour les vendre aux chinois à Kolwezi sans tenir compte de l’infrastructure
routière et dans le même territoire de Sakania. Cette filiale d’ERG a, en outre, décidé de mettre fin au contrat de 1200 employés pour raison non clairement élucidée camouflé par la
pandémie à Covid-19, dénonce HDH.




Selon cette organisation de défense des droits socio-économique, FRONTIER S.A., qui exploite la mine de cuivre à Sakania produisant un concentré de cuivre avec une teneur de 25 %, a même réussi à obtenir une exonération de TVA sur les prestations rendues par la sous-traitance RULCO, ce qui lui
permettait d’économiser, plus de 100 millions de USD en TVA.

Toujours au profit de FRONTIER, la
taxe sur les concentrés de $100 la tonne avait été réduite à $60 la tonne puis même à $20 la tonne. Et enfin, FRONTIER a obtenu du Ministère des Finances, l’autorisation de compenser certaines taxes (IPR, IERE, IBP…) sur la TVA, à hauteur de près de 80 millions de USD.

HDH considère qu’en violation des lois de la RDC et aux mépris de la décision du Président
de la RDC, la société FRONTIER S.A., sur injonction des messieurs Benedikt SOBOTKA et Karim ZANASSOV, respectivement Président Délégué Général de ERG et Directeur Général de ERG Afrique, met RULCO SAS et les autres prestataires de service Congolais dans une situation difficile qui entrainera le licenciement massif de milliers d’employés.

Ainsi, une intervention urgente du président de la République en qualité de magistrat suprême De s’impliquer dans cette affaire en toute urgence pour que les parties reprennent les
discussions afin d’explorer ensemble les pistes des solutions permettant de sauvegarder les emplois congolais en cette période difficile, tout en soulignant que la société FRONTIER S.A. a déjà bénéficié des plusieurs avantages fiscaux.

Voici le communiqué de presse de HDH:

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web