jeu. Fév 27th, 2020

Goma: plusieurs appels au boycott du festival Amani

Ecouter cette information
298 Vues

Dans une déclaration lue devant la presse ce jeudi 13 février 2020 à Goma, la coordination provinciale des étudiants du Nord-Kivu appelle toute la population et particulièrement les étudiants à ne pas prendre part à la septième édition du festival Amani.

La coordination inter estudiantine qualifie d’inoportune ce rendez-vous culturel qui a pris une connotation de la paix en ville de Goma pendant que l’insécurité reste persistante dans la grande partie du grand nord de la province du Nord-Kivu ,à l’instar des massacres des civils à Beni, le kidnapping à MASISI, Walikale, Rutshuru, Nyiragongo et lubero.les étudiants voient en cette manifestation un lucre caché derrière le concept paix.

”Nous déclarons notre désaccord avec l’édition 2020 du festival Amani, qui, n’a pas sa place face à ce que nos compatriotes subissent de l’autre côté de la Province. Nous privilégions les actions pouvant exprimer plutôt la compassion avec les territoires touchés par l’insécurité, car on ne peut pas faire la fête pendant que la maison de son frère brûle” a déclaré un de porte parole de contestataire

La 7ème édition du festival Amani démarre du 14 au 16 février à Goma, environ 35 000 personnes vont se rassembler au collège Mwanga pour cette messe culturelle qui connaîtra la participation des artistes musiciens du Congo et d’autres horizons. Créé par le belgo congolais Erick de la Mott après la défaite du M23 en 2012 , pour célébrer le retour de la paix dans la capitale Provinciale du Nord-Kivu , ce plus grand festival d’Afrique centrale est à la base d’une controverse dans la région, plusieurs voix demandent son annulation car, ne présentant plus un caractère de promotion des valeurs de paix mais plutôt de lucre. Il ne peut pas continuer à être organisé alors dans d’autres parties du Nord-Kivu la situation est volatile.

Prince Bagheni

Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web