Goma-Ebola: atelier sur le transfert de compétences vers les zones touchées par l’épidémie

Ecouter cette information
305 Vues

Ouverture  ce mercredi 15 avril 2020 à  Goma d’un atelier de transfert de compétences de la riposte, en Prévention et contrôle de l’infection-Eau, hygiène et assainissement (PCI/Wash) vers les zones de santé  des provinces touchées par la Maladie à Virus Ebola.

Selon le  Docteur Matthias Mossoko Gbe coordonnateur  intérimaire de la riposte ,ces assises sont organisés dans le but  d’assurer le transfert de compétence de Prévention et contrôle de l’infection-Eau, hygiène et assainissement aux Divisions provinciales de la santé (DPS) et aux zones de santé. En outre,harmoniser les points de vue des différentes DPS et zones de santé en vue de dégager une politique commune en cette matière.  

Au total, 17 participants prennent part à cet atelier don le chef de  Division provinciale de la santé (DPS), le Médecin inspecteur provincial du Nord-Kivu, les médecins chefs de trois zones de santé de Goma (Karisimbi, Nyiragongo et Goma), les   membres de leurs zones respectives et quelques techniciens de la PCI et du Wash.

Cette rencontre , la  première de la série  sur le transfert de compétences, s’étend du 15 au 17 avril 2020 à Goma, et s’inscrit dans le cadre du renforcement du système de santé, deuxième stratégie de la riposte contre Ebola.

Par ailleurs, il a signifié que ces ateliers permettront un état des besoins des DPS et des Zones de Santé concernées sur la gestion des données, de préparer les gestions des formations des Equipes cadres des zones de santé (ECZS/DPS) sur la supervision, le suivi et l’évaluation des activités indicateurs en PCI/ Wash, ainsi que d’élaborer et de valider des plans de transition des compétences en PCI Wash avec les médecins chef des zones.

Il faut noter qu’après la ville de Goma, les équipes de la riposte poursuivront ce même objectif à Beni et à Butembo, ainsi que dans les zones de santé de l’Ituri et du Sud-Kivu, et cela grâce  à la collaboration de l’UNICEF.

Depuis le début  de l’épidémie dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, le cumul des cas est de 3.458, dont 3.313 confirmés et 145 probables. Au total, il y a eu 2.277 décès (2.132 confirmés et 145 probables) et 1.169 vainqueurs  (personnes guéries, ou survivants), 191 cas suspects en cours d’investigation.

Prince Bagheni