mar. Mai 26th, 2020

GOMA/Covid 19 : le rôle d’une bonne communication dans la riposte (exclusivité)

Ecouter cette information
297 Vues

Dans la visée de comprendre le rôle que joue la communication en cette période de la pandémie du covid 19, les journalistes de Goma ont rencontré ce vendredi 1 Mai 2020 KAYENGA Matumo JEAN, spécialiste en communication de risques et engagement communautaire à la division provinciale de la santé, au Nord-Kivu.

Celui-ci a fait savoir à l’opinion que toute bonne communication doit susciter un changement dans le chef de la population. Parlant de toutes les sensibilisations faites au sein de la communauté, il a précisé que si la communication n’arrive pas à amener à un changement voulu, elle doit être retravaillée.




« Ici à Goma nous sensibilisons les leaders de la communauté de s’approprier la riposte, parce que sans engagement communautaire, on ne peut pas vaincre une épidémie ou une pandémie dans une région, c’est pourquoi nous commençons à sensibiliser ces leaders pour qu’à leur tour, ils puissent aller répercuter les mêmes messages dans leurs milieux respectifs », a-t-il indiqué à election-net.com, avant d’ajouter que les entraves à la communication peuvent être surmonter grâce une prise de conscience.

Les défis sont multiples dans toutes les sensibilisations

Parlant des difficultés et autres entraves auxquelles ils font face en cette période, il a souligné que les résistances et refus ne doivent pas être une excuse de baisser le bras dans la communication. Car selon lui, les épidémies et les pandémies doivent nous appeler à un changement de comportement, qui reste un processus.

« Oui, les défis sont là, mais ce qui compte c’est l’endurance, tous savons que le changement de comportement est un processus, voilà nous nous disons que tous les débats, toutes les sensibilisations et conscientisations feront que la communauté puisse s’approprier cette riposte », a-t-il signifié à election-net.com, avant de plaider pour la conjugaison des efforts dans un même sens pour que les résultats escomptés soient atteints le plus vite possible.

« Nous devons quitter les illusions, voyons le fait tel qu’il est, nous travaillons pour mettre fin à l’extension de épidémie, ce n’est pas tout à fait logique, le fait de dire que la maladie concerne plus les gens des autres continents et non de l’Afrique, en communication on a toujours dit que les commentaires sont libre tandis que les faits sont sacrés. Voilà pourquoi je me dis que, ce qui compte est de considérer le fait qui est en face de nous et non prêter oreille à tous ces messages qui peuvent déplacer les débats », a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web