mer. Jan 22nd, 2020

« Felix Tshisekedi doit convoquer un vrai dialogue avec tous les politiciens sur la situation de l’Est » Jimmy Kabongo

197 Vues

La situation qui prévaut dans la partie Est de la République continue de défrayer la chronique en République Démocratique du Congo. Le parti politique Envol du député Delly Sessanga n’est pas resté en marge. Le vice-président de la Jeunesse de ce parti centriste dans le Haut-Katanga estime que cette question comporte des ramifications très importantes.

Dans une interview accordée à Election-net.com, Jimmy Kabongo invite le président Felix Tshisekedi à convoquer un dialogue national pour résoudre la question de l’Est.

ENET : Mr Jimmy Kabongo bonjour!
Jimmy Kabongo : Bonjour Mr Chris Lumbu

ENET : vous êtes le vice-président de l’Envol du député Delly Sessenga. A ces jours, où vous vous situez. Etes-vous avec Lamuka, Cach ou Ensemble pour la République?

JK : Merci Chris Lumbu. L’autrefois l’honorable Delly Sessanga l’a dit justement. Nous sommes constants, Nous avons mobilisé nos militants pour battre campagne en faveur de Felix Tshisekedi que nous avons soutenu et nous sommes constants

ENET : donc vous êtes avec Felix Tshisekedi?
JK : Nous sommes centristes. Envol n’est pas dans Ensemble pour la République, nous ne sommes non plus ni dans Lamuka ni CACH ; Nous demeurons centristes.

ENET : Aujourd’hui l’actualité reste dominée par la situation dans l’Est du pays avec des conflits armés. Quelle lecture faites-vous de l’évolution des évènements?
JK : La guerre à l’Est est une guerre ethno-politique et économique. Nous avons des sujets rwandais qui réclament l’Est et nous avons également des sujets congolais qui revendiquent l’Est ; voilà pourquoi je dis que cette guerre est ethnique parce que nous avons les « Banyamulenge du Rwanda et nous avons également des Banyamulenge du Congo qui réclament toujours l’Est du Pays.

ENET : Aujourd’hui plus qu’hier, le mot balkanisation prend de l’ampleur. Croyez-vous qu’il existe un quelconque plan de la balkanisation de l’Est du Pays ?

JK : Ça, c’est un débat à bas étage, un faux débat à mon avis. On ne doit pas chercher à faire gober à la population que cette histoire a commencé sous le mandat du président Félix Tshisekedi. Pour comprendre, il faut rentrer à 80 ans en arrière voire un siècle l’histoire des Nilotiques qui a déboucher à a la création du Rwanda qui n’existait pas dans un passé lointain. Il faut revoir comment il fallait transplanter des populations nilotiques dans une parie inhabitée presque vide. Les nations-unies le savent fort bien, les grandes puissances également. Voilà pourquoi j’estime qu’il s’agit d’un faux débat. Le problème est ailleurs.

ENET : Vous insistez qu’il s’agit d’une guerre ethno-tribale : ça veut dire quoi concrètement ?

JK : il s’agit d’un conflit de terre entre d’une part le peuple Rwandais et de l’autre le peuple congolais. Les mêmes tribus que nous retrouvons au Rwanda et au Congo, ça pose des problèmes très sérieux


ENET : La solution peut passer par quoi ?

JK : Par la réconciliation des deux Etats…

ENET : Mais les deux Etats sont réconciliés, on a vu cette photo entre le président Tshisekedi et son homologue Rwandais Paul Kagamé. Des discussions avaient été menées au niveau de la CIRGL, comment vous évoquez encore la réconciliation ?

JK : jusque-là, il n’y a pas eu de vraies réconciliations ; ça ce sont des réconciliations politiques. Il faut convoqués les Opérateurs politiques congolais et les opérateurs politiques rwandais et discuter butin sur table. Il faut qu’il y ait les opérateurs politiques de la majorité et de l’opposition pour résoudre cette question.

Enet : Que doit faire le chef de l’Etat ?

JK : Il faut que le chef de l’état convoque un dialogue avec tous les hommes politiques pour discuter sur cette question de l’Est.

Propos recueillis par Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *