lun. Juin 1st, 2020

Exclusif: La population exposée à la contamination du coronavirus dans les ports maritimes à Kisangani

Ecouter cette information
325 Vues

Les gestes barrières, notamment la distanciation  sociale, le lavage des mains ainsi que l’interdiction du transport des passagers de Kinshasa vers les provinces et vice-versa ne sont pas respectés dans les ports de la ville de Kisangani.




Les populations qui fréquentent ces endroits sont exposées à la pandémie, vue à la  négligence et  moindre considération du risque de ce fléau. 

Chaque jour, des embarcations de fortune, des baleinières, des pirogues ainsi que des bateaux  transportant passagers et marchandises arrivent à Kisangani en provenance des villages ainsi que des villes environnantes du fleuve Congo. Les passagers trouvés sur les ports ZIMEX  ainsi que Jaloux-Jaloux situé dans la commune Makiso, ont  affirmé à election-net.com, que les trafics sur le fleuve Congo s’effectuent normalement.

« Interdire les voyages ? Non non, nous nous voyageons sans problème. Moi je viens de la province de la Mongala vers Lisala,  mais dans le bateau  j’étais avec d’autres passagers venu de Kinshasa » a indiqué à election-net.com un passager trouvé au port zimex

« Je suis venu vendre mes marchandises ici à Kisangani. Je viens de la province de la Mongala mais nous sommes venus aussi avec ceux de Kinshasa qui sont venu avec nous jusqu’ici à Kisangani. Sur le fleuve nous n’avons rencontré aucun problème et nous n’avons pas été contrôlé ni par la police ni par les médecins » affirme un autre commerçant qui était entrain de décharger sa marchandise.

Quid de mesure de distanciation sociale

Et dans ces ports fluviaux  l’on remarque une foule immense entassée, chacun cherchant comment soit déchargé sa marchandise soit ce sont les clients qui se pressent pour acheter dans le bateau. Une situation qui met en mal la mesure de distanciation sociale exposant acheteurs et vendeurs  à une contamination a grande échelle.

Des mesures barrières

Au-delà de cette situation, aucun dispositif de lavage n’est prévu pour ces ports qui sont des grands centres de négoce qui reçoit des milliers des personnes chaque jour.


Aucune personne ne porte le masque dans ces ports Maritimes mais également aucune mesure d’hygiène n’est respecter. Une situation qui expose de plus en plus les personnes qui fréquentent ces ports à des risques de contamination au Coronavirus.

L’état d’urgence a été décrété depuis le 24 mars 2020 par le président de la république Félix Tshisekedi. Il s’en est suivi des mesures de préventions pour limiter la propagation du coronavirus dans l’ensemble du territoire national.

Parmi ces mesures prises par le président de la république figure, l’isolement de la ville de Kinshasa épicentre de la pandémie des autres provinces mais également l’interdiction de tous les transports fluviaux, des passagers de Kinshasa vers les provinces et vice-versa. Seuls les bateaux et les embarcations transportant les marchandises avec l’équipage et convoyeurs étaient autorisé.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web