Un nouveau vaccin contre le virus Ebola dénommé ” Johnson-Johnson ” sera utilisé dès le mois de novembre prochain.

344 Vues

Pour le docteur Jean-Jacques Muyembe qui s’exprimait lundi devant la presse à Goma, le choix de ce vaccin qui est proposé par les experts de l’OMS, est commandé par ses données biologiques.

” Lors de sa réunion du 7 mai 2019, le groupe d’experts de l’OMS en matière de vaccination a fait deux recommandations majeures, à savoir : – Pour la vaccination RVSV, utiliser une dose ajustée c’est à dire, au lieu d’utiliser 1 ml comme avant, on va utiliser 0,5 ml. Cela en privilégiant une éventuelle pénurie au cas où l’épidémie allait perdurer ou allait faire plus de deux ans par exemple.

Ç’est la première recommandation et la deuxième recommandation, c’était d’utiliser un deuxième vaccin préventif. Alors les candidats vaccins préventifs privilégiés, c’était le vaccin chinois, le vaccin ruch et le vaccin belgo-americain que nous appelons Johnson Johnson.

Notre choix est tombé sur le vaccin Johnson-Johnson parce que ce vaccin avait plus des données biologiques dans le laboratoire et il est déjà utilisé en Afrique de l’Ouest. En plus, il est utilisé en Ouganda et le Rwanda cherche également à l’utiliser “, a annoncé le docteur Muyembe.

L’expérimentation de ce vaccin sera appuyée par les partenaires extérieurs comme l’annonce le secrétaire technique du comité de riposte.

” On avait déjà fait une étude et nous avons trouvé des partenaires pour nous appuyer dans cette étude.

Par exemple London school, MSF et d’autres encore qui vont financer cette étude. Nous avons dit qu’après le trouble que nous avons tous suivi, c’est le moment de penser à réintroduire ce vaccin”, a-t-il conclu.

election-net.com/ Ouragan FM

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.