TSHOPO/ Les écoles privées se vident au profit des écoles publiques et conventionnées

79 Vues

La gratuité de l’enseignement de base a une influence négative dans des écoles privées. Il s’observe un engouement dans les écoles publiques et conventionnées de la ville de Kisangani tandis que dans les écoles privées, des salles de classe sont presque vident. La gratuité de l’enseignement de base dans les écoles publiques et conventionnées telle que prôné par le président de la république Félix Antoine TSHISEKEDI n’as pas tardé à donnée ces effets.

Dans les écoles publiques et conventionnées de la ville de Kisangani l’on constate un nombre très élevés d’élèves, des salles de classe pleine à craquer. Une situation qui fait revivre certaines écoles qui à un certain moment avaient enregistré de déperdition. Les responsables des écoles publiques et conventionnées disent accueillir avec beaucoup d’enthousiasme la mesure de la gratuité de l’enseignement de base et qui vient faire revivre l’ambiance au sein de leurs écoles respectives.

Par contre, la situation n’est pas la même au sein des écoles privées. A en croire les dires des responsables de ces écoles, la mesure de la gratuité a impacté négativement sur l’effectif d’élèves qu’ils ont l’habitude d’accueillir chaque année. Ils affirment que les parents ont choisi d’inscrire leurs enfants dans les écoles où la gratuité est observée.

Le premier ministre a donné mercredi 11 septembre au cours d’une réunion d’harmonisation avec les membres de son gouvernement, des instructions fermes concernant la gratuité. Ils leurs a demandé de rendre effective cette mesure sur l’ensemble du territoire national. Le gouvernement central va décaisser dès ce mois de septembre l’enveloppe nécessaire pour payer le logement, le transport, le salaire des enseignants ainsi que les frais de fonctionnement.

Pompon BEYOKOBANA

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.