Tripartite RDC-RCA-HCR

Le camp de réfugiés centrafricains de Bili, Province du Nord-Ubangi, en RDC. (Image d'illustration). ©UNHCR/A. Kirchhof

212 Vues

Rapatriement des réfugiés Centrafricains à l’ordre du jour

Un accord a été signé à l’issue d’une tripartite entre la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine et le Haut Commissariat pour les Réfugiés vendredi à Kinshasa. Cet accord fixe le cadre juridique qui garantit le retour volontaire des réfugiés Centrafricains installés en RDC de rentrer en toute sécurité et dignité dans leur pays d’origine.

Le communiqué final publié au terme de ces assises stipule notamment que les trois parties ont pris note de l’existence de 172.768 réfugiés centrafricains vivant en République Démocratique du Congo, parmi lesquels 3.500 candidats ont été enregistrés pour un rapatriement volontaire. Les parties constatent à ce jour l’existence du retour spontané des réfugiés Centrafricains installés en RDC vers leur pays d’origine, et la volonté exprimée par un grand nombre d’entre eux de bénéficier d’un rapatriement facilité, avant de noter qu’il y a des avancées significatives dans le domaine sécuritaire dans les zones potentielles de retour des réfugiés. Le communiqué relève que la mise en œuvre de l’accord tripartite sera conditionnée par le rétablissement des conditions propices à un retour dans la sécurité et la dignité, et nécessitera un suivi étroit de la situation prévalant dans les différentes zones de retour.La communauté internationale est invitée à soutenir le gouvernement de la RDC et le HCR afin qu’ils continuent à assurer la protection et l’assistance des réfugiés qui n’auront pas opté pour le rapatriement volontaire, conclut le communiqué. Le Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur satisfait de la prestation des expertsBasile Olongo, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, s’est déclaré ‘’très satisfait’’ de la prestation des experts qui ont abattu un travail de ‘’haute facture’’ ayant été sanctionné par la signature de l’accord tripartite et les modalités pratiques d’application de celui-ci. Selon lui, cet accord  traduit la volonté unanime de toutes les trois parties de réaliser ce rapatriement et la communauté internationale doit nous accompagner pour réussir ce processus’’, avant de renouveler l’engagement de la RDC d’aller jusqu’au bout de cette opération. Pour sa part, Ann Encontre, représentante régionale du HCR, a réitéré les engagements de son institution de garantir le succès de ce rapatriement des réfugiés centrafricains en mobilisant des moyens financiers nécessaires à cet effet. Elle a aussi jeté des fleurs aux experts pour la qualité du travail réalisé. Les réfugiés Centrafricains qui sont arrivés depuis 2012 en plusieurs vagues sont installés en République Démocratique du Congo dans les provinces du Nord et Sud Ubangi et celle du Bas-Uélé, rappelle-t-on au HCR.

ACP\Élection-net

Cliquez sur une étoile pour la noter!