Tanganyika : Guerre contre les barrières illégales à Moba

120 Vues

Face aux multiples cris de la population, le gouverneur de la province du Tanganyika Zoé Kabila décide de la suppression de toutes les barrières érigées sur l’étendue de sa juridiction. La tracasserie des hommes en uniformes a été à la base de cette mesure qui vise à rapprocher les autorités des administrés peut-on lire dans le communiqué du gouvernorat de province.


Dans le territoire de Moba, fief du député national Christian Mwando, la tracasserie policière a dépassé tout ce que la pensée humaine peut s’imaginer a confié un membre de la société civile à electionnet. « Depuis quand peut-on faire payer tout passant piéton, à vélo, à moto. Qu’on nous dise s’il s’agit d’un péage pour piéton… même les cultivateurs sont contraints de payer 500 FC pour rejoindre leurs champs à l’aller et au retour. Il n’est pas étonnant qu’on assiste à l’exode agricole à Moba » a lâché l’activiste qui a requis l’anonymat.


Faisant suite à l’arrêté du gouverneur Zoé Mwanza Mbala Kabila, l’administrateur du territoire de Moba s’en est allé aussi en guerre contre ces barrières illégales. Mumbere Kacheni Didier tape le poing sur la table, la décision de l’autorité provinciale ne doit souffrir d’aucune faille « ces barrières érigée çà et là soit par les militaires soit par les policiers ou qui encore engendrent des conflits avec la population. Elles doivent être enlevées ».


Dans le viseur de l’administrateur du territoire de Moba, les barrières érigées à Kalam sur l’axe Moba-Mwanza et à Kasenga sur l’axe Moba-Pweto en passant par Pepa.

Sur ces routes, les militaires sont accusés d’exiger chaque passant une somme allant de 500 à 1000 fc et même plus. Pour ce cas précisément, Mumbere Kacheni Didier confirme les accusations portées contre les hommes en uniforme « les membres du conseil de sécurité de Moba ont tous reçu des lettres qui demandent la suppression pure et simple de ces barrières pour anticiper d’éventuels soulèvements de la population » a reconnu le numéro 1 du territoire de Moba.

Toutefois, l’autorité provinciale a insisté sur les barrières stratégiques au regard de la situation sécuritaire qui doivent impérativement restées. Cette décision n’est pas la première. Plusieurs fois prise, elle a toujours souffrir de son exécution dans cette zone.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.