Spoliation du Mont-Goma : les mouvements citoyens appellent à la cessation de délivrance des titres fonciers

Les activistes des mouvements citoyens manifestant devant le bureau du service de Cadastre ce vendredi 8 Novembre 2019 à Goma

146 Vues

Les militants des mouvements citoyens Lucha et Lucha RDC-Afrique ont organisé  conjointement ce vendredi 8 novembre 2019  un sit-in,devant le bureau de cadastre, circonscription foncière de la commune de Goma ,pour dénoncer la spoliation du Mont-Goma.

Selon ces protestataires, « la spoliation de ce site touristique  est facilitée par ce service de l’Etat qui délivre des documents parcellaires aux personnes tant physiques que  morales. Dans leur  mémorandum déposé au  parquet de Goma,

Ils dénoncent cette pratique  et invitent  les services de cadastre  à cesser la délivrance des titres fonciers sur le site de Mont Goma « Mont-Goma n’est pas à vendre ! », « Mont-Goma doit être protégé ! », « Mont-Goma, c’est notre identité ! » étaient quelques messages  affichés par ces mouvement citoyens, qui recommandent tout de même l’interdiction des constructions anarchiques au Mont-Goma ainsi que le dédommagement des victimes  des spoliateurs.   

Pour sa part le chef de bureau de la circonscription foncière de la commune de Goma a  profité de l’occasion pour remercier  l’action citoyenne posée par les mouvements citoyens Lucha et LUCHA RDC Afrique, et leur rassure de l’institution  d’une commission constituée du ministre provincial des affaires foncières, urbanisme et habitat, du parquet, service de  cadastre ;afin de  travailler sur  le cas  de  la conformité  ou non de certains  titres  déjà délivrés.  

Les conclusions de la dite  commission sont attendues  dès la semaine prochaine pour établir   les responsabilités ,toute fois ce  responsable  reconnais que le service de cadastre a délivré des titres fonciers à côté du Mont-Goma, à certaines personnes conformément à la loi, mais elles ont empiété certaines règles  et doivent subir la rigueur de la loi, pendant ce temps  les propriétaires des maisons scellées mercredi et jeudi  sur ordre du gouverneur du Nord-Kivu doivent se justifier au cas contraire ils encourent  des pénalités.

Dalmond NDUNGO à Goma

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.