Soupçonné de corruption, Benoît Lwamba interdit de visa américain (Mike Hammer)

103 Vues

Des récents arrêts rendus par la haute cour en matière des contentieux électoraux continuent à susciter de vives voix , au pays tout comme au delà des frontières .

A l’intérieur la coalition Lamuka, qui en sort victime de ces décisions n’a pas manqué à s’opposer catégoriquement à ce qu’elle qualifie des arrêts uniques qui renforcent d’avantage le Front Commun pour le Congo FCC.

Ce samedi quelques partisans ont organisé une manifestion pour dénoncer ces arrets.

A la communauté internationale on ne concède pas, c’est après leur indignation face aux invalidations des députés de l’opposition par la cour constitutionnelle, que les USA ne décollent pas pour désapprouver ces décisions de la cour de la haute cour du pays, le premier à payer le prix son président. Les USA ont imposé des restrictions de visa à Benoit Lwamba Bindu .

Ce dernier accusé de corruption ne pourra pas se déplacer sur le sol américain.
“La politique américaine est claire: nous sommes aux côtés du peuple congolais. Nous avons imposé des restrictions en matière de visa au président de la Cour constitutionnelle, Bindu Lwamba, pour corruption et sommes prêts à sanctionner les personnes qui entravent les processus démocratiques en RDC, qui sont corrompues ou violent les droits de l’homme” a déclaré Mike Hammer dans un message posté sur son compte twiter.

Cliquez sur une étoile pour la noter!