soupçonné d’avoir détourné plus de 4 millions de dollars, Oly Ilunga clame son innocence

136 Vues

L’ex-ministre congolais de la Santé Oly Ilunga auditionné et placé en garde à vue samedi à Kinshasa est soupçonné de détournement d’une somme de plus de 4 millions de dollars alloués à la lutte contre Ebola en RD Congo, a-t-on appris dimanche auprès de ses avocats.

Le Dr Ilunga a été placé en garde à vue samedi 14 septembre 2019 vers 19 heures à Kinshasa. La police a indiqué qu’il serait présenté lundi au parquet général près la cour de cassation. Visé par une enquête judiciaire. Il avait été interpellé et entendu fin août par la justice avant d’être interdit de sortie du territoire de la RDC.

La police l’a accusé de vouloir quitter le pays clandestinement en passant par le Congo-Brazzaville “aux fins de se soustraire des poursuites judiciaires”.

“Le Dr Ilunga n’a jamais tenté de quitter le territoire national pour gagner le Congo-Brazzaville”, a indiqué le collectif des avocats du docteur.

Selon la défense, “plus de 1,9 million de dollars américains de cette somme ont été décaissés en un mois après la démission du Dr Ilunga de manière qu’il ne peut nullement en répondre”.

“Pour le reste, soit 2,4 millions de dollars (…) les pièces comptables attestent que cette somme a exclusivement été utilisée aux fins de la lutte contre la maladie à virus Ebola”, ajoute le communiqué. 

C’est en juillet dernier que Dr Oly Ilunga avait démissioné de son poste au ministère de la santé. Dans sa lettre de démission, il fustigeait l’emploi d’un deuxième vaccin dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola par des acteurs qui ont fait preuve d’un manque d’éthique manifeste.

L’autre raison qui l’a poussé à démissioner, c’est le fait que le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi ait confié la conduite de la riposte contre l’épidémie à virus Ebola à un secrétariat technique rattaché à la Présidence de la République, lequel secrétariat est dirigé par le Dr Jean-Jacques Muyembe.

ENET/VA

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.