RDC : Menace du djihad dans le Kivu et à Kinshasa

284 Vues

L’Est de la République Démocratique du Congo est une zone en proie à l’instabilité. Dans cette zone plusieurs groupes armés imposent leur lois depuis plus de vingt ans. La région attire maintenant les islamistes. Selon le Journaliste Nicaise Kibel Bel Oka, les djihadistes écument une grande partie de l’Est de la RDC et se sont maintenant installés à Kinshasa.

La République Démocratique du Congo est sous la menace du terrorisme islamiste. Cette affirmation est du Journaliste Nicaise Kibel Bel, reporter de guerre et éditeur du bimensuel “Les coulisses” qui paraît à Beni, dans le Nord-Kivu. Directeur du Centre d’Etudes et Recherches géopolitiques de l’est du Congo (C.E.R.G.E.C.) qui s’est spécialisé dans des recherches géopolitiques et géostratégiques de la région des Grands Lacs africains.

Il est lauréat de nombreuses distinctions dont le prix africain 2009 pour la Liberté de la Presse décerné par CNN et a été proclamé parmi les 100 Héros de l’information au monde en 2014 par Reporters sans frontières (RSF).
Auteur d’un livre sur le djihad ( l’avènement du djihad en RDC), le journaliste explique les contours de cette nébuleuse. Selon Kibel Bel, Beni ville et territoire vit dans la terreur et l’horreur depuis 2014 : des populations civiles sont kidnappées, ligotées avant d’être massacrées à la hache et à la machette.


Le livre ” L’avènement du djihad en RDC” met à la conscience de l’humanité une histoire du terrorisme mal connu : les islamistes ADF.


Répondant aux questions d’élection-net, le journaliste estime, à demi-mots que l’État Congolais ne se montre pas assez sensible face à cette problématique. ” Si l’État Congolais avait organisé le déplacement des journalistes à Beni pendant les 17 mois des audiences de la cour militaire opérationnelle sur le djihad, la presse aurait compris ce qui joue maintenant au pays. Nous sommes devant un danger réel de l’islamisme. Je fais une différence entre l’islam et l’islamisme. Nous avons des djihadistes qui ont investi notre pays. Ils sont entrés par le Sud-Kivu, c’est-à-dire par Uvira, Bukavu. Ils sont entrés aussi par Beni et Ituri. Ils sont même à Kinshasa dans certaines mosquées. Maintenant, il faut que les imams dénoncent ceux de leurs qui prêchent le djihad armé et la conversion forcée. Il faut aussi que la population puisse comprendre. Parce que la tendance est de croire que ce qui se passe à l’Est, ne concerne pas Kinshasa. La menace est réelle. Elle est dangereuse et peut embraser tout le pays. Il faudra que tout le monde soit vigilant car la sécurité est l’affaire de tout le monde.”

ILUNGA M

Cliquez sur une étoile pour la noter!