RDC : Mbusa Nyamwisi a visité un Centre de Traitement d’Ebola à Butembo

112 Vues

Antipas Mbusa Nyamwisi a visité des patients dans un Centre de Traitement d’Ebola ce samedi 29 juin à Butembo dans la province du Nord-Kivu. Par la même occasion, M. Mbusa s’est également fait vacciner contre la maladie à virus Ebola.

Le leader du RCD/KML a apprécié le travail abattu et les dispositifs mis en place par les autorités sanitaires et leurs partenaires pour lutter contre la maladie à virus Ebola. « Je crois que ce qui est fait est bon parce que ça permet aux gens de recouvrer leur santé. Je viens même de prendre une photo avec une dame qui sort de ce centre aujourd’hui, c’est une très bonne nouvelle. C’est très encourageant, il faut féliciter ces personnels qui sont là tous les jours à leurs risques et périls, et qui malheureusement subissent aussi les pressions, les attaques des personnes sans foi ni loi qu’il faut totalement décourager et dénoncer au cas où on les trouverait en train de s’organiser dans un coin ou un autre », a déclaré Mbusa Nyamwisi.Face à la maladie, Antipas Mbusa a appelé la population de Butembo et de toute la région à observer le protocole établi par les autorités sanitaires adin d’éradique l’épidémie d’Ebola.« Il n’y a pas un autre moyen de faire à part se soumettre à ce protocole qui est prévu à cet effet. Il y a des maladies comme la peste qui ont décimés des populations entières il y a des siècles avant qu’on trouve l’antidote pour cela. Nous l’avons pour Ebola c’est une chance pour nous. Il faut décourager tous ces gens là qui osent dire des choses dont ils ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants. Il y a un seul moyen de faire, il faut suivre ce protocole, se faire vacciner, voir s’il y a des personnes qui sont en risques et les amener ici [au centre de traitement d’Ebola], les encourager pour qu’enfin nous puissions tourner la page Ebola », a lancé le président national du RCD/KML.L’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement dans la partie Nord-Est de la Républiquedémocratique du Congo a déjà fait plus de 1300 morts, selon le ministre de la Santé.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!