RDC: JP Ngahangondi salue la condamnation de l’Ex chef rebelle Bosco Ntaganda

176 Vues

La nouvelle sur la condamnation à 30 ans de prison de l’Ex-chef rebelle Bosco Ntaganda par la cour pénale internationale enchante plus d’une personne, Au cours d’une interview accordée à élection-net.com ce vendredi 8 novembre 2019, le deputé provincial de Beni se dit être soulager moyennement par cette information (Verdict). Pour lui, les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par Bosco Ntaganda lorsqu’il était à la tête du groupe rebelle des Forces Patriotiques Pour la Liberation du Congo FPLC , ne devaient pas être impunis’

“Personnellement, je suis soulagé par cette information, vous avez une idée par rapport à tous les crimes qu’a commis Mr NTAGANDA dans la province orientale, appelé aujourd’hui ITURI, à l’époque j’étais à Bunia et j’ai vu comment la guerre tribale a exterminé plusieurs compatriotes, j’avais un ami qui était de la tribu LENDU, sa femme et tous ses enfants ont été tués et lui était venu chez moi pour se cacher, ce jugement qui vient de sortir m’oblige de dire que l’on peut commettre une infraction aujourd’hui, tôt ou tard on sera poursuivi par la justice” A-t-il souligné

Bosco Ntaganda n’était pas seul, tous ceux qui œuvraient avec lui devaient être démasqués par la justice.

L’élu de Beni territoire a émis le vœu de voir tous ceux, toutes celles qui ont travaillé avec Bosco NTAGANDA de près ou de loin être poursuivis par la justice: ce n’est pas pour rien que je vous ai dit par rapport à ma satisfaction qui est moyenne, cet homme qui vient d’être condamné était un simple exécutant, il a travaillé avec d’autres personnes que cette cour pénale internationale puisse aussi poursuivre les gens qui l’ont appuyé politiquement, matériellement et financièrement, la CPI doit approfondir la question, qu’elle cherche à savoir tous ceux qui étaient derrière Ntaganda, à cette époque bosco Ntaganda avait une bénédiction de certains pays de la région, il faut une enquête approfondie pour que, ceux-là qui étaient impliqués au pays tout comme à l’extérieur dans ces crimes soient condamnés au côté de Ntaganda et que les victimes soient remis dans leurs droits. A-t-il souligné

Pour rappel, l’ancien chef de guerre congolais, reconnu coupable de 18 chefs d’accusation représentant des « crimes de guerre » et des « crimes contre l’humanité » par la justice internationale, a été condamné ce jeudi à trente ans d’emprisonnement par la chambre de première instance de la Cour pénale internationale. Cette décision intervient à l’issue du procès dans lequel Bosco Ntaganda était poursuivi pour des faits commis en 2002 et 2003 en Ituri, une province du nord-Est de la RDC, alors qu’il était à la tête du groupe rebelle des Forces patriotiques pour la libération du Congo FPLC en sigle? qui faisait la loi dans cette partie du pays.

Prince Bagheni à Goma

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.