RDC :Bahati Lukwebo se dit « victime d’une persécution fiscale, économique et financière »

Photo de tiers

Modeste Bahati Lukwebo

155 Vues

Le sénateur professeur Modeste Bahati Lukwebo, président du regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) dénonce la persécution politique, financière et fiscale qu’il serait entrain de vivre sous un Etat de droit voulu par le peuple congolais.

“En sus de la persécution politique (dédoublement AFDC-A, rafle de nos droits et de nos 5 ministères…), c’est maintenant la persécution fiscale, économique et financière à travers les régies financières et les services publics de l’État. Au Peuple de défendre l’État de droit” a indiqué Bahati ce dimanche 15 septembre via twitter.

Pour avoir refusé de se plier au choix de Joseph Kabila, Bahati lukwebo serait-il entrain de payer aujourd’hui le prix?

Pour le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, c’est au peuple de défendre l’Etat de droit.

Pour rappel, Modeste Bahati Lukwebo a été suspendu le 9 juillet 2019 pour une durée indéterminée du Front commun pour le Congo (FCC), pour avoir maintenu sa candidature à la présidence du Sénat face à Alexis Thambwe Mwamba, le candidat choisi par Joseph Kabila.

La rédaction

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.