RDC : La MONUSCO déploie des forces militaires à Djugu et Mahagi

Photo récupérée sur le site de Nations unies

Madame Leila Zerrougui, la cheffe de la Monusco

138 Vues

La mission onusienne en République démocratique du Congo (MONUSCO) a déployé trois détachements de forces militaires dans les territoires de Djugu et de Mahagi, où des massacres s’étaient produits, pour « dissuader » les assaillants auteurs des récentes tueries qui ont fait environ 161, selon la société civile. Bilan que la MONUSCO ne confirme pas.

« Nous n’avons pas le bilan des dernières tueries. Nous sommes très préoccupés par ce qui se passe surtout que ce sont les populations civiles qui sont les premières victimes, il y a énormément des déplacés. Il y a actuellement trois détachements militaires dont deux dans le territoire de Djugu et un dans le territoire de Mahagi pour la protection de la population. Cela a un effet dissuasif pour empêcher ceux qui souhaitent mener l’attaque et pour rassurer la population », a dit à la presse Florence Marshall, porte-parole de la MONUSCO.
 
Face à cette situation d’insécurité quasi permanente qui ne cesse de faire des victimes,  le Chef de l’État, Félix Tshisekedi s’est dit « scandalisé » par les massacres des civils à Djugu, où les FARDC sont toujours présents et continuent à mener des offensives contre les rebelles.
 
« La force de la Monusco intervient en soutien à l’armée congolaise, c’est une fonction régalienne de l’Etat de protéger la population. Mais quant à mener les actions offensives contre les milices, ce sont des opérations qui doivent être menées par les forces armées de la République démocratique du Congo », a expliqué la porte-parole.
 
Les autorités de la province de l’Ituri notamment le gouverneur Jean Bamanisa ont après les tueries, visitées différentes zones concernées et ont engagées des discussions avec les leaders des communautés impliquées afin d’instaurer un climat d’apaisement au sein des populations.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!