Patrick Mbembe  : “La vérité des urnes est et reste le fondement même de la démocratie”

Patrick Mbembe, président de la ligue des jeunes du parti politique, Congo Na Biso.

200 Vues

Patrick Mbembe, président de la ligue des jeunes du parti politique Congo Na Biso du professeur Freddy Matungulu, a, dans une interview accordée à Election-net.com, réitéré la position de son parti, membre de la plateforme Lamuka, vis-à-vis de la situation politique du pays.

Il rappelle que la “vérité des urnes est et reste le fondement même de la démocratie”. Pour lui, c’est cette vérité qui jette les bases d’une vraie démocratie pour les générations. Voilà pourquoi elle reste un combat majeur de Lamuka et du peuple congolais, a-t-il dit.
“Le président du parti politique Congo Na Biso, Freddy Matungulu avait déjà, en janvier 2015 avant que Lamuka voit le jour, rappelé que la vérité des urnes est une condition qui s’impose pour créer une vraie démocratie et entamer un vrai développement.”

Face aux récentes polémiques qui ont agité l’opinion publique sur la cohésion même de Lamuka, Patrick Mbembe tient également à rappeler que cette coalition ne se définit pas par les leaders politiques qui le compose. “Lamuka appartient au peuple congolais”, a renchéri ce cadre de Congo Na biso. Ces leaders ne sont que des ambassadeurs, des défenseurs des intérêts du peuple. Les leaders mènent leur combat au nom de la population, on peut pas réduire Lamuka à leurs personnes. Même s’il y a des petites divergences sur certains points, Lamuka reste une plateforme du peuple, qui ne dépend que de ce peuple. Peuple de qui est venue la demande de créer une coalition politique qui le mènera à une bonne gouvernance et une vie meilleure.
“Il n’y a donc pas de crise ni de conflit au sein de Lamuka”, a souligné le président de la ligue des jeunes de Congo Na Biso.

S’intégrant dans la ligne de son président, Freddy Matungulu, un des leaders fondateurs de Lamuka,
M. Mbembe dénonce les arrêts rendus par la Cour constitutionnelle en défaveur d’une partie de députés de Lamuka dans le cadre de réparation des erreurs matérielles, survenues lors de l’examen de recours des élus invalidés. Il les qualifie tout simplement de flatteurs.

Abordant la proposition de Martin Fayulu sur la sortie de crise, laquelle a fait l’objet de beaucoup d’agitation auprès du public,  Patrick Mbembe, estime que Fayulu a été  en accord avec tous les leaders du présidium de Lamuka.
Mbembe précise par ailleurs que “la proposition de sortie de crise n’a pas été adressée à Félix Tshisekedi, mais plutôt à toute la communauté nationale congolaise et à la communauté internationale.”

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!