Ogefrem: le personnel dénonce la réhabilitation des agents révoqués

121 Vues

Les bureaux de l’office de gestion de fret multimodale, Ogefrem sont restés fermés toute la journée du mardi à Lubumbashi. Sur l’avenue de la Révolution, les agents se sont massés au tour de l’immeuble sans franchir la
clôture.

Tous à l’unanimité s’opposent contre la réintégration de neuf agents révoqués pour détournement de plus d’un millions de dollars au péril de l’Ogefrem. Personne n’est pas en mesure d’avaler cette pullule amère.

Les grévistes dénoncent dans la foulée une manipulation politicienne derrière cette la mesure prise par le PCA et le vice premier ministre du transport intérimaire “ces agents sont des voleurs qualifiés qui ont détourné beaucoup d’argent. Ils ont été révoqués et ont perçu leurs indemnités de sortie. Par quel mécanisme peut-on les réintégrer ? Nous savons qu’il y a des politiciens qui trouvent leurs comptes dans cette histoire et nous ne sommes pas prêt de les laisser faire” a déclaré un délégué syndical

Les agents en colère en appelle à l’intervention du chef de l’état en personne pour ne pas laisser une telle injustice
“Nous appelons le président de la République à abroger cette décision que son dircab a prise sur base bases des informations tronquées….le chef de l’état s’est engagé à lutter contre la corruption et non à récompenser les corrupteurs ” renchérit le même agent.

Les grévistes expriment un soutien indéfectible aux nouvelles autorités de l’Ogefrem et menacent de durcir la grève sèche jusqu’à ce que les autorités politiques reviendront sur cette décision.
Ce mouvement de grève est suivi dans toutes les provinces où l’Ogefrem est implanté.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.