Nord-Kivu: le front de l’Armée face à la maladie à virus Ebola

Le commandant de la 34e Région Militaire, le Général de Brigade Edmond Ilunga Mpeko se lavant les mains ce Mardi 20 Août 2019 au poste de Contrôle de Mubambiro à Masisi Photo © Alain WANDIMOYI

163 Vues

Les forces armées de la République Démocratique du Congo s’en vont aussi en guerre,contre la maladie à virus  Ebola, le commandant de la 34e région militaire le général de brigade  Edmond  Ilunga Mpeko  a effectué ce mardi 20 Août 2019,une descente aux points de contrôle de  Mubambiro à Sake, en territoire de Masisi et à Kanyaruchina en territoire de Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu. Accompagné des commandants des différentes unités des FARDC , avec les membres de coordination de riposte  pour sensibiliser  les militaires et leurs dépendants à prendre au sérieux la menace de  l’épidémie.

En effet, il en  appelle aux  hommes de troupes à considérer la maladie à virus Ebola comme un danger pour la population, au même rang  que les groupes armés  et qui doit être combattu en respectant  les mesures d’hygiènes instaurées par le service de riposte.

«Ebola est une menace …de même que l’armée lutte contre les groupes armés, il est bon que  les militaires et leurs membres des familles  s’associent  à la coordination  de lutte contre Ebola afin de combattre contre cette menace »insiste t-il

Le responsable de l’armée rappelle tout de même que  les militaires doivent faire de  la lutte contre Ebola un cheval de bataille et  s’engager pour   une éradication comme il en est le cas avec le   serment « ne jamais trahir le Congo ».

«Dans notre serment  nous disons  ne  jamais  trahir le Congo,  Celui qui n’observe pas les mesures d’hygiènes, qui ne concourt  pas à la lutte contre Ebola, trahi le Congo  » a-t-il déclaré

Le commandant de la 34iè Région Militaire visitant le poste de contrôle de Kanyaruchina pour la Riposte contre Ebola © Photo Alain WANDIMOYI

Par ailleurs, il invite les militaires ,soldats et leurs membres de familles à s’impliquer dans  le combat   contre la maladie ,cette lutte qui passe par l’observance des mesures d’hygiènes seul moyen efficace  pour la protection et la sécurisation sanitaire de la population, contrairement  aux forces négatives    les  munitions et dialogue pour éradication des  groupes  armés.   

Rappelons que  La maladie à virus Ebola  a déjà tué près de 1900 personnes à l’Est de la République démocratique du Congo dans les provinces du Nord, Sud-Kivu, et Ituri.

Patrick ABELY

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.