Machine à voter : le désaveu du CLC

70 Vues

Le très célèbre Comité Laïc de Coordination de l’église catholique vient de désavouer l’utilisation de la machine à voter proposée par la CENI lors des prochaines élections en RDC.

Dans un communiqué publié dimanche, le CLC « demande à la CENI de retirer  immédiatement le projet de la machine à voter  qui risque de plonger la RDC dans un cycle inutile des violences. »

 Avant d’ajouter qu’il « attire l’attention des partenaires sur le fait que le manque de confiance des électeurs dans  l’institution organisatrice des élections demeure un aspect plus préoccupant qui exige une solution urgente ».  Selon le les laïcs catholiques, la machine à voter  de la CENI est une technologie décriée sur le plan national et international acquise dans de conditions non transparente.

«  Il se félicite des actions entreprises par la diaspora congolaise  et de nombreux partenaires  pour faire pression sur les fournisseurs de cette machine et alerte  le gouvernement sud-coréen sur le danger que présente cet outil pour le processus électoral  d’un pays ». D’autres part, le laïc constate que la CENI ne respecte pas son propre calendrier électoral, ni les grandes dates dont l’absence  de publication, le 26 mars 2018, de la liste des groupements des partis politiques «  à cette date nous avons assisté au dépôt  d’une brochure auprès  de la CENI par le ministre de l’Intérieur  et à la publication de la liste comme convenue », constate le CLC dans son communiqué de presse.

Lydie Bibomba

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.