Lubumbashi : Les meurtriers du jeune Kamanda passent aux aveux

160 Vues

La scène est très mystérieuse et fait jaser à Lubumbashi. Des complices du meurtre de Kamanda, du nom du jeune homme tué par balles la nuit du jeudi à vendredi au quartier Kisanga, passent aux aveux et confessent leurs crimes aux parents du défunt.

Ce mardi la tension est encore montée d’un cran à Kisanga. Tout est partie avec la présence d’un jeune catcheur, le champion de l’entente du catch de Lubumbashi, qui a avoué sa partition dans le renseignement pour supprimer le lanceur d’alerte confie un habitant du quartier 

: «  Le champion de l’entente du catch de Lubumbashi a été suivi de d’autres personnes dont un ami proche de l’infortuné qui sans mâcher les mots ont affirmé que des militaires leur ont demandé des renseignements précis pour tuer Kamanda dont la vigilance nocturne devenait gênant. »

Ces confessions en cascade ont révolté les jeunes du quartier qui se sont attaqués aux gardes de la commissaire divisionnaire adjoint de la police. Très rapidement, les forces de l’ordre ont réussi à disperser les manifestants.

« Les jeunes ont jetés des cailloux et brulés des pneus parce qu’on leur a dit que ce sont les policiers qui montent la garde chez le général Kyungu, lui le chef de la police qui ont tué leur ami ; les policiers sont intervenus brutalement et les ont dispersés » souligne un activiste de la société civile.

Une pluie mystérieuse En début de soirée, une fine pluie tombe sur cette partie de la commune et un vent violent a emporté la toiture de la maison du général Kyungu, qui a son tour tombera sur une autre maison appartenant à un autre policier. Ce vent mystérieux n’a causé des dégâts que chez des policiers

« C’est très étrange. D’abord la pluie n’est tombée que chez nous dans notre quartier. Et le vent n’a emporté que les tôles des maisons des policiers en commençants par celle du général Kyungu lui-même, comment expliquez ce phénomène ? Nous connaissons les auteurs de l’insécurité » tranche un habitant.

Mais les habitants ne sont pas surpris par ces évènement on ne plus mystérieux. Des témoignages concordants rapportent que ces aveux et les dégâts aux domiciles des agents de l’ordre sont le résultat des incantations du grand-père de la victime qui promettaient déjà de confondre toute personne ayant pris part au meurtre de son Petit-fils.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.