Lubumbashi : le gouvernement en guerre contre le banditisme

102 Vues

Les nuits commencent à redevenir inquiétantes dans la ville de Lubumbashi. Lentement mais surement l’insécurité commence à regagner du terrain après environ 4 mois d’accalmie.

Les nouvelles vagues des malfrats se ruent sur les véhicules, téléphones portables et écrans de télévision.

Et face au regain du banditisme, le gouverneur de province Jacques Kyabula Katwe a lancé ce lundi la « la campagne de traque des criminels ».

Déjà dans la matinée du même jour, une opération de bouclage de grande envergure a été menée au camp Major Vangu dans la commune de kampemba. Plusieurs armes à feu détenues sans autorisation ont été retrouvées dans plusieurs maisons.

Dans l’après-midi, le ministre provincial de l’intérieur a présenté au gouverneur un groupe des présumés bandits dont le procès devra s’ouvrit incessamment.

Selon Bobo Mulapu, ministre provincial de l’intérieur, les différents réseaux (constitués des hommes et des femmes) présentés au chef de l’exécutif provincial ont comme dénominateur commun, le mode opératoire. Ils se font passer pour des chauffeurs des taxis pour bien opérer.

Depuis un temps, le vol des véhicules a pris de l’ampleur dans la capitale du cuivre, les services spéciaux se penchent sur ces dossiers pour retrouver les malfrats. Mais jusqu’à présent, les résultats ne sont pas concluants.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.