LMC: 10.000.000$ détournés, Jean Marie Elesse Bokokoma aux abois et essoufflé, Clément Kwete Interpellé. (Enquête exclusive)

Jean Marie Elesse Bokokoma

3.7
(3)
561 Vues

En absence de tout acte contraire à l’ordonnance loi N°08/004 du 12 décembre 2008, Monsieur Jean Marie Release Bokokoma par des manœuvres qu’on peut qualifier de dilatoires et en complicité avec Monsieur Dieudonné KAMBALE, PCA ai et Madame Wivine Mumbai; ancienne du Portefeuille dans le but d’orchestrer des malversations financières ont fait scellé les bureaux de Madame Directeur Général et du directeur financier depuis le 4 décembre 2017.

Selon les enquêtes menées aux lignes maritimes congolaises ”LMC”, à ce jour soit en moins de deux (2) ans , Monsieur Jean-Marie Elesse Bokokoma a pu détourné à son profit plus de 10.000.000 (USD dix millions) dont voici quelques cas illustratifs:

1- Protocole jugé de fantaisiste auprès des travailleurs, signé en date du 03/08/2017 avec le cabinet d’avocats Bendenge & Associés ; contrat postérieur à l’arrêté ministériel révisant les taux des Droits de trafic et permettant à ce cabinet de percevoir une rétro commission mensuelle de 24% sur le montant perçu,soit +/- 125.000 USD. Il est à noter que lors de la signature de ce contrat Madame le Directeur Général était présente à Kinshasa. A ce jour , LMC a déjà payé à cabinet +/- 3.000.000 USD.

2- Le détournement de +/- 2.700.00 USD représentant le remboursement par le gouvernement dès produits des ventes des navires.


3.- La justification de +/- 2.500.000 €, soit +/- 3.500.000 USD, représentant le solde de trésorerie détenu par MARINVESTS , l’ Agent Maritime LMC au port d’Anvers, au 31/12/2017.

4- La révision à la hausse du loyer de navire affrété par LMC en le faisant passer de 8000 USD par jour à 10.000 USD, soit à jour un induit de +/- 1.440.000 USD .

5- Le détournement de +/- 800.000 USD des produits de liquidation de la société CENWARRAN dont le liquidateur désigné par lui n’ a jamais présenté à l’ Assemblée générale son rapport depuis plus de 4 ans.

6- Le détournement de +/- 2000.000usd payés par le gouvernement à LMC au titre d’intervention économique.


7.- Les abus des biens sociaux par le détournement au profit de Elesse Bokokoma des Tricks, remorques et d’autres équipements destinés au centre Médical, sans compter la servitude de la société AMICONGO à Kingabwa utilisée à ce jour par lui comme son propre garage affirme un travailleur qui a requis l’anonymat.

Ce tableau des détournements peint ci-haut culpabilise Jean Marie Elesse Bokokoma au point d’agiter les travailleurs en les incitant au boycott du travail pour dissimuler toutes ces malversations. Raison pour laquelle l’opinion tire la sonnette d’alarme en direction du tout nouveau ministre Clément Kwete du portefeuille pour qu’il diligente une mission d’audit au sein de cette société afin de faire éclater la vérité au grand jour.

La Rédaction

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.