Littérature : le livre ” les femmes de pakadjuma” porté sur le fond baptismaux par Chantal kanyimbo

Ange Kasongo, auteur du livre Pakadjuma

113 Vues

 Le livre ” les femmes de pakadjuma” de la journaliste Ange kasongo a été porté sur le fond baptismaux à l’Institut facultaire des sciences de l’information et la communication par Chantal kanyimbo rapporteur  du conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication ( CSAC) le mardi 21 Avril devant les invités de marque et étudiants de l’Ifasic.

” pakadjuma est Kinshasa reconnaissons – le, même  si d’une certaine manière c’est quartier qui dans ses excès , denigre le pays . C’est intéressant que Ange kasongo ait pris l’angle de la femme puisqu’au  départ , la RDC est un pays qui viole les femmes . Les femmes , elicités dans ce récit  ne sont pas des victimes mais plutôt des actrices et héroïnes du quartier pakadjuma” .

Tata N’longi Béatitude

C’est par ces mots ci -haut que le poète Tata N’longi Béatitude a présenté au public présent lors de la présentation de l’ouvrage “les femmesde pakadjuma’ question de leur faire découvrir  la face cachée des femmes de pakadjuma en dehors de la prostitution qui est plus connue  par les kinois. 

Pour marquer leur attachement à la question des femmes plusieurs personnalités étaient présents à la cérémonie du vernissage du livre ” les femmes de pakadjuma” , nous pouvons citer : la ministre des droits humains Mari Ange muswebakwa , la député nationale Christelle Vuanga, le chef de quartier adjoint  papa Nkoyi, professeurs et enseignants de l’IFASIC.


Ayant pris la parole  la députée Christelle Vuanga s’est exprimé en ces termes :
” Il existe des femmes à pakadjuma qui n’ont jamais eu et même senti la possibilité d’étudier . Toutes ces femmes , appelés présentement putes ont besoin d’aides . Les prostituées de pakadjuma n’ont pas choisi ce fameux  chemin  sombre pour subir des jugements atroces à leur égard et en leur personne” a-telle déclaré.
Notons que ” les femmes de pakadjuma” ouvrage de 106 pages à fait découvrir une autre zone de Kinshasa qui pour certains  demeure Encore ombre et en obscurité.


ADK

Cliquez sur une étoile pour la noter!