Les États de l’Afrique centrale décident de lutter mutuellement contre l’insécurité dans la région

151 Vues

Les chefs de services de renseignement des pays d’Afrique comptent adopter une stratégie commune pour  lutter contre l’insécurité régionale en Afrique et stabiliser le continent. 

Cette résolution a été prise à l’issue du sommet du Comité International des Services de Renseignement et de Sécurité Africains (CISSA) qui s’est tenu le jeudi 27 juin à Kinshasa.

Le sommet avait comme objectif, adopter des stratégies et options communes devant permettre de renforcer la sécurité au niveau régional. Les actions négatives des acteurs non-étatiques sur la sécurité et la paix dans la région centrale de l’Afrique étaient également au centre de ces assises.

Au cours de ce sommet, différentes stratégies ont été adoptées  “au niveau régional, gouvernemental et des services”. Ces stratégies vont être mises pour assurer la sécurité collective des États de la région.

L’administrateur général de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) de la RDC, Justin Inzun kakiak, a pour sa part exhorté ses pairs à donner le meilleur d’eux afin que ces travaux de Kinshasa puissent gagner en sérénité et en efficacité.
Il a par ailleurs souligné que dans le cadre de ces travaux, “Il s’agira en outre de faire une estimation régionale de renseignement. Il sera donc question ici de passer en revue la situation sécuritaire prévalente dans les États de l’Afrique centrale, pays par pays”.

Plusieurs États ont pris part de ces travaux. Il s’agit notamment de : la RDC, la Centrafrique, le Burundi, le Cameroun, la République du Congo, L’Ethiopie.

Ce sommet se tient dans un contexte où plusieurs États de la région d’Afrique centrale sont confrontés à des multiples violences, commises notamment par des groupes extrémistes, qui provoquent des milliers de déplacés internes.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!