L’armée annonce le renforcement de la présence des FARDC dans le bastion des rebelles de l’ADF à Mualika

Le chef d’Etat-major général des FARDC le général Célestin Mbala, participant à la réunion du Conseil supérieur de la défense au gouvernorat de la province du Haut Katanga. 

183 Vues

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont renforcées la présence militaire dans le bastion des rebelles de l’ADF dans le village Mualika au Nord-Kivu.

Ce renforcement a été suivi d’une tournée du général Mbangu, commandant des opérations Sokola 1 dans les territoires de Beni et Lubero.

Selon le major Mak Hazukay, porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord, la tournée qu’effectue le général Mbangu, commandant des opérations Sokola 1 dans les territoires de Beni et Lubero a commencé par le village Mualika, en vue de renforcer le dispositif sécuritaire sur ce tronçon et de réajuster aussi les dispositifs sécuritaires des Forces armées de la RDC (FARDC), afin de lutter efficacement contre des groupes armés des rebelles ougandais de l’ADF et des Maï-Maï, dans la région.

« Il faut un renforcement des éléments à Mualika. Il faut verrouiller ce village et requinquer le moral des éléments sur place. D’autres renforts vont encore arriver. Mualika constituait le grenier des ADF. La dernière traversée a prouvé qu’il y a un travail à faire de ce côté-là, pour avoir totalement le contrôle de Beni-Kasindi. Mualika est une position stratégique. Contrôler cette zone, c’est contrôler le triangle de la mort », a dit le major Hazukay à Radio Okapi.


Il a déploré la présence de plus de 1 000 militaires « inutilement déclarés dans le territoire de Lubero, à cause des Maï-Maï. »

Le major Hazukay a également rapporté que plusieurs organismes impliqués dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola sollicitent la protection de l’armée pour mieux travailler.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!