La République démocratique du Congo va-t-elle à nouveau bénéficier de l’assistance du FMI ?

Photo de tiers
96 Vues

Photo de tiers

 A l’arrêt depuis 2012, le partenariat entre la République démocratique du Congo et le Fonds monétaire international (FMI) a été initiée le 4 avril dernier, lors de la visite du président Félix Tshisekedi aux États-Unis où il a rencontré Christine Lagarde, la patronne cette institution de Bretton Woods.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, s’est félicité de cette nouvelle possibilité, à l’issue de son échange avec le chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi. 

« Je suis ravie qu’on ait pu renouer la relation et mettre en place ensemble ce partenariat pour travailler à l’amélioration de la situation économique et la situation de la population », a-t-elle déclaré.

La revue de l’économie congolaise s’impose

Avant une quelconque reprise des programmes de l’organisation de Bretton Woods en RDC, un audit de l’économie du pays doit être mener, au titre de l’article 4 qui est l’un des articles constitutifs de l’organisation. Cette revue de l’économie s’impose à tous les membres du FMI.

Généralement annuelle, la revue de l’économie de la RDC, a été mener pour la dernière fois en 2015. C’est l’ancien gouvernement du régime Kabila qui avait cesser d’invité la mission du Fonds monétaire international à venir faire cette revue. En marge de sa visite aux USA, le président Tshisekedi a manifesté sa volonté de renouer avec le FMI en l’invitant a mener cette revue.

Vers un nouveau « programme financier »

Interrogé par RFI, le représentant du FMI, Philippe Egoumé, a confirmé que ” le gouvernement a accepté de recevoir la mission pour conduire une revue de l’économie qui aura lieu en mai. Nous avons donc reçu une lettre officielle du gouvernement congolais”.

Pour nous, c’est très encourageant. Nous allons donc venir avec une équipe et établir où se trouve l’économie, identifier les challenges… On pourra alors voir si on peut commencer à discuter d’un programme financier. Mais pour l’instant, la première chose à faire c’est, avant tout, de conduire cette revue de l’article 4 et ensuite, on verra », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, des experts gouvernementaux et un membre du gouvernement, en l’occurrence le ministère congolais des Finances sont restés à Washington pour discuter sur les mécanismes de la reprise de coopération entre la RDC et l’institution de Bretton Woods, FMI.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.