La RDC et ses partenaires mobilisent 400 millions d’Euros pour la construction de la centrale de Ruzizi III

Centrale électrique de la Rizizi, Sud-Kivu. Photo Monuc/Marie Frechon

126 Vues

La République Démocratique du Congo et deux pays des Grands Lacs, le Burundi, le Rwanda ainsi que l’Union Européenne,  l’Agence français de développement, la Banque Européenne, la Banque Mondiale, l’établissement de crédit pour la construction (une Institution financière allemande) ont signé des accords ce lundi 29 juillet pour la construction de la centrale hydroélectrique de Ruzizi III dans la province du Sud-Kivu.

Ces accords réunissent d’abord les États initiateurs du projet, RDC, Rwanda et Burundi, ensuite les partenaires privés et enfin les acteurs impliqués dans la production de l’électricité.A l’issue de la signature de ces accords, la chargée d’affaires a.i de la délégation de l’UE, Martina Tenko, à déclaré que :”Ruzizi III constitue le projet en partenariat public privé (PPP) le plus important appuyé par l’Europe dans la région des grands lacs puisqu’un 50% du financement totale du projet sera apporté par les bailleurs de fonds européens. La construction de la centrale de Ruzizi III rentre parfaitement dans le cadre de l’alliance Afrique Europe lancé il y a un an par le président de l’UE pour les investissements et créer des emplois.”Pour sa part, le Ministre congolais des Hydrocarbures, Pierre Kangudia, a rappelé l’importance et la dimension de l’initiative de ce projet.”Il s’agit tout simplement d’un pont jeté sur la voie de la consolidation des relations entre nos pays. Un acte très significatif dans la quête du développement en vue du bien être sociale dans notre sous-région”, a-t-il déclaré.La construction de cette centrale hydroélectrique a été confiée aux sociétés Sithe Global et Industrial promotion services (IPS). Le début des travaux est prévu pour 2021 et la durée est fixée à 5 ans.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.