Kolwezi:le nombre des victimes de l’éboulement d’une mine de KCC revu à la Hausse

322 Vues

Environs 43 personnes ont perdus la vie dans l’éboulement d’une mine à ciel ouvert de la KCC (Kamoto Copper Company) du groupe Glencore. Le drame a lieu jeudi 27 juin à Kolwezi dans la province de Lualaba. Les victimes sont la plupart des creuseurs artisanaux qui exploitent illégalement dans cette concession minière appartenant au groupe Britannique.

Le gouverneur de Lualaba, Richard Muyej affirme à ELECTIONNET que ces creuseurs clandestins exploitent illégalement les minerais dans cette concession minière de KCC, contrôlée à 75% par le groupe minier britannique Glencore. Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées pour le faire déguerpir de ce carré minier sans succès.


“Un grave accident vient de se produire dans la mine de KCC, des nombreux creuseurs sont entrés dans la mine et se livrent à l’exploitation d’activités minières sur un site qui leurs est interdit…KOV est un site délicat qui présente beaucoup des risques, aujourd’hui , Nous trouvons un entêtement inexplicable, malgré la fréquence des accidents sur ce site particulièrement, il y a eu déjà beaucoup d’accidents, presque chaque semaine, ce sont des vieux gradins qui cèdent, il s’agit d’un éboulement. En s’attaquant aux gradins, ils ont provoqué la chute d’un volume important de matériaux”. déplore l’autorité provinciale.
“En tant que gouverneur ,enterrer les morts de drame n’est nécessaire il faut que ça s’arrête”.

Le chef de l’exécutif provincial indique également que plusieurs accidents similaires se sont déjà passé dans les carrés miniers de sa province. Il dit craindre que le bilan soit revu à la hausse.

Depuis jeudi , les recherches se poursuivent pour extraire certains corps qui sont sous les décombres a confié à Election-net certaines sources locales à Kolwezi qui annoncent 43 corps déjà repêchés pour ce matin. Pas de présence de la Croix-Rouge. Seuls les artisanaux ont continué les recherches toute la nuit. Une source sur place, indique froidement que les recherches de corps sont arrêtées. Désormais, chacun s’adonne à l’exploitation artisanale.


D’autres sources ajoutes que plusieurs corps sont restés enfoui et que si rien n’est entrepris par les autorités locales, KCC qui exploite le cuivre et le cobalt va enregistrer d’énormes pertes, pertes en termes de produits extraits frauduleusement par les artisanaux.


Pour sa part JC Kiwewe président des creuseurs artisanaux indique lui que les chiffres avancés sont un tâtonnement car beaucoup des mineurs ont péri dans ce drame .

Patrick Félix Abely

Cliquez sur une étoile pour la noter!