Kinshasa:Martin Fayulu propose la tenue des nouvelles élections en RDC

Martin Fayulu en conférence débat organisée jeudi 6 juin à Kinshasa au collège Boboto

297 Vues

Martin Fayulu , L’ancien candidat à la présidentielle de décembre 2018 ne baisse pas ses bras, dans son combat pour la vérité des urnes .

Le président de l’Ecide inscrit de nouveau une nouvelle dynamique dans sa lutte, celle d’obtenir la tenue d’un nouveau scrutin au pays après son échec aux dernières élections remportées par Felix Tshisekedi l’actuel chef de l’État , selon les chiffres de la CENI. Mais avant il souhaite voir une réforme des certaines institutions notamment la Ceni, la cour constitutionnelle pour ne citer que cela.

Dans une conférence débat organisée jeudi à Kinshasa avec les étudiants, Martin Fayulu et la coalition Lamuka préconise quelques pistes de solutions pour palier à la crise de légitimité, à la base des effets néfastes pour le développement du Congo.

Faces aux étudiants Fayulu avec quelques membres de sa coalition, notamment Eve Bazaiba la secrétaire générale du MLC, ainsi que l’ex premier ministre Adolphe Muzito propose la tenue nouvelles élections en RDC comme sortie de crise de légitimité.

Si il faut organiser ces élections, mais à condition que la très critique commission électorale soit reconstituée et la cour constitutionnelle dont les magistrats sont teintés de corruption puisse être écartés.


L’ancien candidat de Lamuka dit que le non-respect de la volonté du peuple congolais , dont sa souveraineté est bafouée, le mépris de l’intérêt général au profit des intérêts privés sont des causes pour cette crise de légitimité, en tout, Fayulu estime que l’actuel chef de l’Etat au pouvoir « prône le ventre d’abord » et non « le peuple d’abord « les dirigeants actuels pensent qu’à eux même , ils ne pensent pas aux peuples . Ils sont prêt à vendre le pays a-t-il déclaré devant les étudiants.

Pour lui le pouvoir actuel n’a aucun caractère ou principe à défendre le pays d’où il a invité les étudiants à changer cet état des chose.

“vous camarades étudiants vous devez changé cet état des chose » faites tout pour que vous soyez compétents ».

Il déclare également que les institutions du pays sont au service des individus,la cour de compte, l’Assemblée Nationale, la CENI, Sénat même le pouvoir judiciaire, à cela s’ajoute les interférences étrangères.

Les différentes crises de légitimité ont maintenus le pays dans une situation d’instabilité, de sous-développement, d’insécurité et d’occupation.

Elles ont favorisé le Pillage des ressources financières du pays et qui sont redistribuées de manière inéquitable, la minorité au pouvoir s’accapare du part de lion , en suite elle favorise la non recevabilité, selon Martin Fayulu « les nommés députés et autres issus des élections frauduleuses ne sont pas obligés de rendre compte au peuple ».

Cependant ce conflit entre la recherche de la reconnaissance étrangère et la légitimité intérieur le pouvoir contesté de la RDC a toujours tendance a gaspillé le finances publics à l’étranger, pour trouver des soutiens et lobbying afin d’acquérir une nouvelle légitimité internationale, ceux qui réduisent son implication dans les affaires intérieurs du pays.

L’oppression politique et des velléités de division, un régime sans légitimité cherche toujours à s’imposer et ne tolère pas des critiques, soit molesté, emprisonné contraint à l’exil ou tué, note le président de L’Ecide.

Patrick ABELY et Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!