Kinshasa:l’Assemblée provinciale en voie de lâcher Mike Mukebayi,et le traduire en justice

340 Vues

L’Assemblée provinciale de Kinshasa s’apprête à traduire en justice le député provincial Mike Mukebayi et de lever ses immunités parlementaires.

Gode Mpoyi président de cet organe delibérant l’a fait savoir à la séance plénière du samedi 1er juin à Kinshasa, l’ex journaliste et patron de C News est Accusé de diffamation, chantage à l’endroit de ses collègues députés provinciaux.

Désormais sous la menace d’une assignation en justice, Mukebayi sur des propos relayés par Rdcnews, accuse Godé MPOYI président de l’Assemblée provinciale d’instrumentaliser les députés provinciaux de Kinshasa.

Selon lui, les accusations faites en sa personne ne lui reprochent de rien.
« Je l’ai appris , qu’ils m’accusent de diffamation parce que j’ai répondu à une interview où on me traitait de plus bas et j’ai dit qu’on ne pouvait pas me traiter ainsi parce qu’il y a des chefs coutumiers à l’assemblée provinciale qui sont moins bas que moi .a-t-il martelé.

Rappelons que l’ex journaliste Mike MUKEBAYI est accusé d’avoir prononcé des propos injurieux à l’endroit de certains de ses collègues , notamment les Chefs coutumiers cooptés par l’Assemblée, dans l’une de chaîne de Kinshasa, une attitude discourtoise, qui n’a pas reçu l’approbation des honorables explique MUKEBAYI qui assume de perdre ses immunités afin d’aller se défendre devant la justice.

Des sources contactées à l’Assemblée provinciale par Élection-net.com laissent entendre que l’élu de Lingwala est en conflit avec Gode Mpoy le speaker ,et souhaité présider la commission de l’environnement au sein de cet organe ceux qui pas plu a certains députés le qualifiant de niveau bas .

Par ailleurs cette ,démarche de lui lever des immunités est soutenue par le député honoraire Zacharie Bababaswe qui pense que les journalistes devenus politiques doivent se conformer de certaines exigences , dans la pratique des fonctions parlementaires.

Dans un tweet le patron de Lingala facile déclare avoir saisi le Bureau de l’Assemblée Nationale contre Eliezer Ntambwe et Daniel Safu.

Notons que Plusieurs observateurs estiment que des journalistes élus députés ne se sont pas encore conformé aux exigences de fonctions de parlementaires.

La rédaction

Cliquez sur une étoile pour la noter!