Kinshasa: les militants du parti présidentiel prennent d’assaut le palais du peuple

203 Vues

La ville de Kinshasa , principalement le périmètre du palais du peuple, le siège du parlement congolais est depuis ce matin sous tension. Les militants(combants) du parti présidentiel Union pour la démocratie et le Progrès Social (UDPS) ne décolère pas depuis la déportation du débat sur la régularité ou non des ordonnances présidentielles nommant certains mandataires publics au sein de la Gecamines et de la SNCC(Société nationale de chemin de fer) au niveau de la chambre basse du parlement par les députés du Front Commun pour le Congo (FCC).

Alors qu’ils avaient levé l’option d’exercer la pression sur des parlementaires pour que soit présenter des excuses publiques au Chef de l’État dont les décisions ont été qualifiées d’inconscientes par le député Charles Nawej de la plateforme de l’ancien président Joseph Kabila.

Arrivés au siège du parlement, ces militants proches du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi ont envahi la cour du parlement. Au passage, certains élus ont dû être brutalement évacués pour échapper à la sanction des militants.

«Je viens d’être attaqué à l’entrée du Palais du Peuple, sous les yeux de nos policiers, par une horde de voyous avec des drapeaux de l’UDPS qui ont cassé les vitres de ma Jeep. N’eût été la dextérité de mon chauffeur, j’y laissais ma peau. Où est l’inviolabilité du siège du Parlement ?», s’est plaint le député national Xavier BONANE YA NGANZI, élu de la Circonscription de DUNGU dans la Province HAUT-UELE s’adressant au rapporteur de la chambre basse du parlement.

La situation s’est stabilisée après l’arrivée du commandant de la police ville de Kinshasa.

José-Junior Owawa.

Cliquez sur une étoile pour la noter!