Kinshasa : A cause de André Kimbuta l ‘ O.D de l’hôtel de ville Adrienne Kayelo passe sa première nuit au parquet de grande instance de la Gombe pour détournement des salaires des agents du PGDS ex PARRAU.(Exclusif)

571 Vues

Les ex-agents du projet de gestion de déchets solides ont porté plainte contre l’ ordonnatrice déléguée de l’hôtel de ville de Kinshasa pour non paiement de leurs arriérés des salaires de 3 mois soit du mois de juin au mois d’août 2017. Ces agents ont été reconduits dans ce projet à la suite du départ du projet PARRAU projet d’assainissement et de réhabilitation des infrastructures routières de la capitale de RDC jadis financé par l’Union Européenne qui est parti au mois d’août 2015.

Le relais de maintenance avait été assuré par la primature sous le règne du 1er Ministre Augustin Matata Ponyo Mapon à travers le BCECO sous le label du Projet de Gestion de déchets solides en sigle ”PGDS”. Une aventure qui a bien marché d’août 2015 jusqu’au départ de l’homme à cravate rouge fin 2016 à la suite du dialogue de la cité de l’Union africaine sous la facilitation du togolais Edem Kodjo ayant conduit à la propulsion de l’UDPS Samy Badibanga à l’hôtel du Gouvernement sur l’avenue Roi Baudouin située dans l’un des quartiers de la commune huppée de la Gombe non loin du palais de la nation sous le règne de l’ancien Président de la République Joseph Kabila.

Les successeurs de Mapon de la primature (S.Badibanga et B.Tshibala) s’étaient bien exécutés au nom du principe de la continuité de l’État en payant régulièrement les agents du PGDS à travers la coordination du RTPK, une structure rattachée à l’hôtel de ville de Kinshasa dans le domaine de la salubrité de la capitale sur demande expresse du Gouverneur de l’époque André Kimbuta devenu sénateur au terme du cycle électoral. malheureusement 5 mois plus tard soit au mois de mai 2017 les commis à l’assainissement de la capitale ne toucherons plus leurs dus par ailleurs déjà insignifiant pour tenir les deux bouts du mois. Fait à dessein ou pas?personnes ne peut répondre en ce moment là vu l’opacité qui entoure le dossier.

Au mois d’août à son terme de la même année (2017) la directrice générale adjointe de RTPK nommée Béatrice Bisewu une sujette Yaka de la même tribu que André Kimbuta va signifier aux agents du Projet de Gestion de déchets Solides que le projet était dissout selon la résolution de l’arrêté du premiers citoyen de la ville de Kinshasa qui sortira ses effets le 1 septembre,soit le mois consécutif de la même année .

En toute sportivité les agents se sont inclinés mais ils se sont mis a faire valoir leurs droits, à savoir le recouvrement de leurs arriérés de 3 mois mais sans succès jusqu’à ce jour.


Après moultes réclamations dans la recherche de la traçabilité au niveau de la chaîne de dépenses,il ressort que le trésor publique au niveau du ministère national de finances n’a jamais arrêter de décaisser l’enveloppe en faveur de l’assainissement de la ville de Kinshasa dans le cadre du projet de gestion de déchets solides (ex PARRAU), pourtant la salubrité de la capitale laisse à désirer.

Pire ce décaissement cour jusqu’à ce jour selon les documents ci-dessous parvenus à votre rédaction. En remontant la filière,les avocats des agents du PGDS sont tombés sur l’ordonnatrice déléguée de l’hôtel de Ville de Kinshasa Adrienne Kayelo présentée ici comme première suspecte et incriminée du détournement de leurs salaires de 3 mois et de la continuité de décaissement de l’enveloppe salariale destinée à ce projet pendant que celui-ci a été déclaré dissout depuis septembre 2017.
Elle passe sa première nuit ce jeudi 5 septembre 2019 au parquet de grande instance de la Gombe à la suite de la plainte déposée en bonne et dû forme de ses accusateurs.

Elle est sommée de justifier la traçabilité de cet argent du contribuable congolais au trésor public pendant que ce dernier vit dans une un insalubrité indescriptible. Voilà de la matière sur la table du Chef de l’État qui qui a arboré depuis son avènement à la tête de la RDC, le costume de défenseur d’un État de droit à l’image de son défunt père d’ heureuse mémoire le Dr Étienne Tshisekedi.. Affaire à suivre

La Rédaction

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.