Jeanine Mabunda : “la démocratie, c’est bien. Mais ce n’est pas suffisant”

Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée Nationale

256 Vues

De retour de son double voyage en France et en Côte d’Ivoire, Jeanine Mabunda Lioko a animé ce vendredi un point de presse à Kinshasa. La présidente de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo a fait la restitution de son séjour Français et Ivoirien au cours de sa brève conférence de presse dans la salle de banquier, au Palais du peuple.


Pour ce qui est de son étape Française, Mabunda a fait savoir qu’elle était au pays d’Emmanuel Macron dans le cadre d’une rencontre entre économistes du monde entier, lesquels se sont réunis en vue de se pencher sur comment il faudra gérer la vie économique des différents pays pour que les populations trouvent leur compte dans la gestion des affaires publiques.

De ces rencontres, un concept, ou même deux concepts ont été forgés : l’économie positive et la politique positive. Ces deux termes consistent à gérer les affaires publiques en mettant le bien-être du peuple au centre de la gestion. La présidente de la chambre basse du parlement qui avait placé son mandat à la tête de l’Assemblée Nationale sous le signe de “l’écoute du peuple”, a choisi de tenir son engagement en essayant de trouver une autre façon de faire la politique. Ainsi a-t-elle dit, il lui faut beaucoup plus penser et parler du peuple( lui qui vote ) plutôt que des politiciens. Pour la speaker de la chambre basse du parlement, il faut que les dirigeants donne au peuple mieux que la démocratie. “La démocratie, c’est bien. Mais ce n’est pas suffisant”, a glissé Mabunda Lioko dans un français parfait.

Les parlementaires Francophones choisissent Kinshasa

La présidente de l’Assemblée Nationale a participé également à la 40 ème session de l’Assemblée Parlementaire Francophone qui s’est tenue au début de ce mois de juillet en Côte d’Ivoire. Placée sous le thème de “parlement et renforcement de la démocratie”, cette réunion a été une belle tribune pour Mabunda de “rendre témoignage de ce qui a été accompli en RDC”, a dit la numéro 1 de l’organe délibérant. Profitant du thème, L’ancienne ministre a rendu donc hommage à la génération d’hommes politiques actuels de la RDC qui, par “une passation pacifique du pouvoir, ont permis au Congo-Kinshasa de faire figure de bon élève de la démocratie dans la sous-région d’Afrique centrale truffée des hommes forts”.


Jeanine Mabunda Lioko a précisé enfin, que la session des Parlementaires Francophones a débouché sur entre autres cet engagement : c’est Kinshasa qui accueillera la prochaine session de l’Assemblée Parlementaire Francophone en mai 2020.

IMP

Cliquez sur une étoile pour la noter!